À la uneFrance

Discothèque de Paris : 4500 Parisiens vaccinés sont recrutés pour une soirée-test

Ce samedi 26 juin de 23h à 6h, une soirée-test est organisée dans deux boîtes de nuit parisiennes : La Machine du Moulin Rouge et Le Cabaret Sauvage. L’objectif est d’étudier la transmission du virus dans un espace clos en étant vacciné. 

La soirée-test est uniquement réservée aux personnes vaccinés. Les participants devront avoir reçu “une deuxième dose de vaccin dans les 14 jours précédents la soirée” ou avoir “contracté le virus et obtenu une dose de vaccin” explique Dr Liem Nguyen à France 3

Une étude inédite pour mesure la propagation du virus 

L’étude est organisée par l’ANRS (Agence nationale des maladies infectieuses émergentes). Cette dernière souhaite « évaluer le risque de transmission du Sars-CoV-2 chez des personnes vaccinées » rapporte le Dr Zeggagh à France info. Le spécialiste des maladies infectieuses ajoute que la soirée clubbing sera « à jauge pleine, sans masque et en lieu clos ». Ainsi, il s’agira de la première étude mondiale de ce type. En effet, à l’heure actuelle, « il n’existe aucune documentation scientifique en ce sens » nous annonce Franceinfo. 

Une étude qui s’annonce être un « défi »

Pour cette soirée sans distanciation sociale et sans masque, 4 500 volontaires sont recherchés. Ces derniers doivent avoir entre 18 et 49 ans, vivre en Île-de-France et doivent être obligatoirement vacciné. 

Pour s’inscrire, il faut se rendre sur le site revienslanuit.org. Par la suite, un test salivaire devra être réalisé la soirée. Contrairement au concert-test de Bercy, les résultats du prélèvement ne seront pas une condition pour avoir accès ou non à la soirée. 

La moitié des participants ne participera pas à la soirée 

Le chercheur à l’hôpital Cochin, Liem Nguyen précise à Franceinfo l’importance d’avoir un groupe témoin pour cette étude. Un tirage au sort sera réalisé « 2000 personnes participeront et les 2000 autres pourront vaquer à leurs occupations », explique le spécialiste. 

En effet, l’étude nécessite d’avoir « un bon point de comparaison par rapport à ceux qui vont en discothèque ». Cette comparaison permettra de connaître le « nombre de personnes infectées dans le groupe des gens qui sont allés en soirée avec le nombre des gens qui sont infectés dans le groupe témoin avec un test salivaire sept jours après la soirée ».

À lire aussi : Israël reporte la réouverture de son territoire aux touristes

About author

Journaliste et étudiante à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneLa Loi des SériesLa loi des séries s'la raconteSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Ulysse 31, le dessin animé qui revisite la mythologie grecque en version SF

À la uneActualitéInternational

La Chine interdit toutes les transactions financières en cryptomonnaies

À la uneActualitéSorties

Sauvez le cinéma : Le nouvel escape game du Grand Rex

À la uneActualitéArt / ExpoCultureMusiqueReportages

On a testé pour vous … la 8e édition de l’Urban Week, le festival qui célèbre la street culture

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux