À la uneActualitéPolitique

La discrète candidature de Rama Yade: Interview

Rama Yade est candidate à l’élection présidentielle de cette année 2017. Elle s’est déclarée en Avril dernier, est portée par un collectif intitulé la France qui Ose, et propose des mesures chocs comme supprimer le financement public des syndicats ou instaurer zéro charge à l’employeur pour une première embauche. Et pourtant, c’est une candidature dont nous avons assez peu entendu parler.

Une personnalité forte

Après être passée par l’UMP et l’UDI, Rama Yade désenchante du système des partis politiques. La langue de bois, l’incapacité à exprimer des désaccords avec la ligne conductrice du parti, les attitudes complaisantes de ses collègues, les privilèges que s’octroient ‘ceux qui vivent dans un monde à part‘… Il n’en faut pas plus pour que l’ancienne secrétaire d’état chargée des Droits de l’Homme décide de tracer sa propre route.

Pour une personnalité jugée plutôt de droite, elle détonne en déclarant être en faveur du mariage pour tous, en affirmant que le vote blanc doit être pris en compte lors des scrutins électoraux, et encore en critiquant sans la moindre hésitation ses anciens mentors, comme Nicolas Sarkozy.

Crédit: BFMTV

Selon la rumeur, à l’époque où ils travaillaient ensemble, elle était l’une des seules à pouvoir lui dire non catégoriquement et lui tenir tête aussi frontalement.

Une candidature sans parti

La France qui Ose, c’est le mouvement qu’elle a créé pour se libérer de cette élite politique dont ‘la France est malade‘. Elle affirme que ce mouvement n’est ‘ni de droite ni de gauche‘ et elle se pose en ‘alternative au système classique.’

Et certaines de ses propositions ont de quoi faire trembler l’élite politique. Elle propose notamment d’appliquer ‘la démission et l’inéligibilité à vie des élus condamnés pour des raisons financières et criminelles.‘ Une bonne partie de notre caste politique se retrouveraient rapidement au chômage…

Elle propose de remplacer le Conseil économique, social et environnemental par une assemblée de Français, tirés au sort. Cette commission serait chargée d’émettre un avis sur les projets et propositions de loi. En ce qui concerne les syndicats, qu’elle ne porte pas réellement dans son cœur, Rama Yade propose de couper les financements publics. Mais également de limiter le nombre de mandats à deux consécutifs, pour leur permettre de garder les pieds sur terre…

L’Afrique au cœur de son projet

Rama Yade souhaite aussi établir un nouveau partenariat avec l’Afrique. Elle s’est rendue en Septembre en visite à Dakar et à Abidjan pour y rencontrer les présidents Abdoulaye Wade et Alassane Ouattara. Selon elle, les relations France Afrique demeurent… celles de la France Afrique. Une nouvelle vision et des partenariats basés sur l’échange et la confiance plus qu’un rapport inférieure-supérieure sont nécessaires pour que la France accorde à l’Afrique l’importance économique et sociale qu’elle représente aujourd’hui.

Qui de mieux pour parler de cela qu’une Française naturalisée originaire du Sénégal. Le père de Rama Yade, Djibril Yade, est un professeur d’histoire et ancien diplomate. Il a été le secrétaire particulier du président Léopold Sédar Senghor, premier président du Sénégal post colonial, et accessoirement l’un des plus grands poètes de l’Afrique de l’Ouest.

Retrouvez notre interview avec Rama Yade ci-dessous –

Lire aussi: Qui est Rama Yade?

Rama Yade annonce sa candidature

Related posts
À la uneCinéma

Le jour où...Forrest Gump a révolutionné le cinéma

À la uneInsoliteInternational

Le Royaume-Uni, victime d'une pénurie de nains de jardin

À la uneCultureSéries Tv

« Quelque chose de méchant va arriver » Le suspense pèse sur la saison 10 d’American Horror Story

À la uneFranceReportages

Une nouvelle manifestation « Paris pour la liberté »

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux