À la uneActualitéCinémaCulture

Disney décale les sorties de Mulan, Avatar et Star Wars en raison de l’épidémie

En raison de l’épidémie de Covid-19, le studio Disney se voit dans l’obligation de repousser (encore) la sortie du très attendu Mulan, mais également du deuxième opus d’Avatar et de Star Wars 10.

C’est très certainement ce que redoutait le plus les exploitants des salles de cinéma européennes. L’épidémie de coronavirus repousse encore une fois la sortie de blockbusters qui étaient très attendus pour booster les entrées dans les salles obscures. Mulan, qui devait sortir le 25 mars à l’origine avant d’être repoussé au 22 juillet puis au 21 août, est désormais décalé à une date indéterminée. Un porte-parole du studio Disney a indiqué que “Ces derniers mois, il est devenu clair que rien ne peut être gravé dans le marbre quant à la façon dont nous sortons des films” avant d’ajouter : “Aujourd’hui, cela signifie que nous mettons entre parenthèses nos plans de sortie de Mulan le temps de déterminer comment nous pouvons présenter le plus efficacement ce film aux spectateurs du monde entier”.

Plusieurs opus concernés

C’est un coup dur qui s’ajoute à la grosse dizaine de films Marvel repoussés déjà par Disney, Black Widow en tête. Malheureusement, ce chamboulement risque de durer un moment puisque des films qui n’étaient pas prévus pour l’été mais pour 2021 sont également concernés. Parmi eux, Avatar, qui sortira en décembre 2022, et le dixième épisode de Star Wars qui sortira en décembre 2023. Un changement qui joue forcément sur l’ensemble du calendrier de ces sagas, puisque les autres opus d’Avatar devraient sortir en salle en 2024, 2026 et 2028, alors que ce sera en 2025 et 2027 pour la suite de Star Wars. C’est une nouvelle qui n’était pas vraiment attendue pour la suite d’Avatar, car le tournage est terminé. Mais dans un message posté sur son compte Twitter, le réalisateur, scénariste et coproducteur James Cameron, a expliqué que ce report était dû au retard pris sur le travail d’effets spéciaux qui n’a toujours pas débuté à cause de l’épidémie.

Une catastrophe pour les salles de cinéma européennes ?

Ces reports successifs devraient bien-sûr avoir un impact assez dramatique sur la fréquentation des salles de cinéma. Depuis plusieurs semaines déjà, les exploitants du monde entier mais particulièrement en Europe s’inquiètent quant à la viabilité de la réouverture des salles si, à terme, il ne sont toujours pas fournis en blockbusters hollywoodiens. Après le report de Tenet à une date indéterminée également, l’autre grosse affiche prévue cet été, Mulan est le deuxième grand pilier du calendrier estival qui s’effondre. Plusieurs exploitants britanniques comme Odeon, Showcase ou Vue ont déjà annoncé qu’ils allaient reporter la réouverture des cinémas prévue au 31 juillet en raison de la non-sortie de films américains. En France, alors que la fréquentation dépasse difficilement un tiers de sa moyenne habituelle sur le mois de juillet , beaucoup s’inquiètent de cette dépendance aux films d’outre-Atlantique, et craignent que les films locaux ne suffisent clairement pas.

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéMode-femmeRégions

Jessica La Corte en lice pour Miss Bretagne 2020

ActualitéMode-hommeRégions

10 prétendants au titre de Mister Bretagne se sont retrouvés à Perros-Guirec

À la uneLa Loi des SériesLa loi des séries s'la raconteSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Neon Genesis Evangelion | La loi des séries #413

À la uneSéries Tv

Mélanie Maudran : "On va revenir à une Claire Estrela plus borderline comme au début de la série"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux