À la uneInternational

Donald Trump, exclu de Twitter et de Facebook

Après les violences qui se sont déroulées au capitole, les réseaux sociaux du 45ᵉ président des États-Unis ont été temporairement suspendus. Toutes les vidéos où Donald Trump refuse sa défaite ont été retirées.

Le capitole a été évacué ce mercredi après un assaut par les pro-Trump. Du jamais vu depuis les attentats de 2001. Des militants ont fait irruption dans le capitole pour perturber la séance, au moment où l’élection de Joe Biden devait être certifiée. Et Donald Trump y a joué un rôle via ses réseaux sociaux. Le président sortant n’a jamais accepté sa défaite, qualifiant l’élection de “truquée“. Il avait même laissé entendre qu’il allait empêcher le Congrès de certifier officiellement la victoire de Joe Biden. Mais certains de ses partisans l’ont fait à sa place…

Twitter menace Trump d’une suspension permanente

La plateforme a d’abord supprimé trois tweets de Donald Trump. C’est la première fois que ses tweets sont retirés pour des raisons de ” violations répétées et graves de la politique d’intégrité civique“. Habituellement, un message d’avertissement sur la désinformation suffit pour prévenir les internautes.

Le compte de @realDonaldTrump sera bloqué pendant douze heures après le retrait de ces Tweets. Si ces Tweets ne sont pas supprimés, le compte restera bloqué ». C’est la première fois que le milliardaire américain se retrouve bloqué de son compte. Si Donald Trump n’efface pas ses tweets problématiques, il sera définitivement banni.

Une vidéo qui incite à la violence

« C’est une situation d’urgence et nous prenons des mesures d’urgence appropriées, y compris le retrait de la vidéo du président Trump […], qui, au final, contribue au risque de violence au lieu de le diminuer », a indiqué Facebook. Pour des raisons de sécurité, la vidéo de Donald Trump a donc été supprimée. L’objectif était d’apaiser les partisans pro-Trump. Par la suite, le républicain s’est aussi fait suspendre son compte Facebook pour une durée de 24h. Un acte inédit pour un président des États-Unis.

Une tentative d’apaisement ratée

Appelé par Joe Biden, Donald Trump a tenté d’apaiser les tensions en s’exprimant dans une vidéo. Le président sortant a appelé ses partisans à rentrer chez eux. Mais, cet essai n’a pas été concluant. Trump a déclaré, une nouvelle fois, que l’élection était volée. Ensuite, il a terminé par une “déclaration d’amour” dédiée à ses fans. Quelques minutes après la publication de sa vidéo, tous les réseaux sociaux l’ont censuré. D’après eux, les propos de l’américain étaient trop graves et insensés au vu de la situation désastreuse au capitole.

À lire aussi : Chaos à Washington : ce qui s’est passé au Capitole heure par heure

À lire aussi : Le 25e amendement va-t-il démettre Trump de ses fonctions ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Les années coup de cœur : découvrez les premières images du reboot

À la uneActualitéFranceSport

Comment le Covid nous a ramené Benzema …

À la uneMédias

La chaîne France 4 va continuer d'émettre

À la uneFaits DiversFrance

Doc Gynéco condamné à 6 mois de prison avec sursis pour violences conjugales

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux