À la uneActualitéHigh TechInternational

Détail des décrets de Donald Trump à l’encontre de TikTok et WeChat

La guerre continue entre Donald Trump et la Chine. Le président américain a publié hier deux décrets à l’encontre de TikTok et WeChat, deux applications chinoises mondialement utilisées.

Qu’est-ce qu’un décret ?

Avant de rentrer les détails, commençons par le commencement. Aux États-Unis, un décret est une directive provenant du président et s’appliquant au niveau fédéral. C’est-à-dire sur chaque état du pays. Conformément aux pouvoirs qui lui sont accordés, le chef de l’État peut donc être amené à créer des décrets. Ceux-ci sont valables jusqu’à ce qu’ils soient annulés, révoqués, expirent selon leurs conditions ou bien qu’ils soient jugés illégaux. En effet, le président a le droit de créer des décrets, mais n’a en revanche pas le droit de bafouer la loi et la constitution. Si un décret est anticonstitutionnel, il n’entrera pas en vigueur.

Quelle est la raison de ces décrets ?

Donald Trump a pointé du doigt le problème et la menace que représentent ces deux applications chinoises. Il leur reproche de collecter énormément d’informations sur ses utilisateurs, y compris des données de localisation et de recherche internet. Selon lui, ces données peuvent permettre au Parti Communiste Chinois d’espionner les Américains, notamment les employés fédéraux. Il craint également des risques de chantage à l’encontre des entreprises ou élus américains. Enfin, Donald Trump reproche à TikTok et WeChat de censurer le contenu jugé politiquement sensible par le parti. C’est le cas selon lui, pour les manifestations à Hong Kong et le traitement que subissent les Ouïghours et d’autres minorités musulmanes en Chine.

” Les États Unis doivent prendre des mesures agressives contre les propriétaires de TikTok et de WeChat pour protéger notre sécurité nationale. “, a-t-il également déclaré.

Quelle sanctions prises à l’égard de TikTok et WeChat ?

Les sanctions prises concernent à la fois les applications et les groupes qui les possèdent. Il sera donc interdit, ” pour toute personne, ou à l’égard de toute propriété, sous la juridiction des États-Unis “ d’avoir une transaction liée à WeChat, ou TikTok, ainsi qu’avec Tencent Holdings et ByteDance ou toutes filiales de ces entités. Ces interdictions prendront effet 45 jours après la date de publication du décret, soit le 20 septembre. Donald Trump a tout de même accepté que TikTok soit racheté par un groupe américain d’ici le 15 septembre, ce qui lui permettrait d’éviter le bannissement.

A lire aussi : Etats-Unis : Donald Trump interdit le réseau social TikTok !

Le Sénat prend également des mesures

En plus des décrets de Donald Trump, le Sénat a voté hier à l’unanimité un projet de loi. Celui-ci interdit aux élus américains d’utiliser ou de télécharger TikTok ” sur un appareil fourni par les États-Unis ou une agence gouvernementale.” Cette interdiction concerne également toute application développée par ByteDance ou appartenant à ByteDance. Le texte doit désormais être approuvé par la Chambre des Communes, et le cas échéant, promulgué par le président Trump avant d’entrer en vigueur. La Chambre des Communes étant occupée en majorité par l’opposition, il se peut que ce projet soit refusé.

Vous pouvez retrouver le décret contre TikTok et celui contre WeChat sur le site de la Maison Blanche.

About author

Journaliste spécialisé dans le culturel, la politique et le sport
Related posts
À la uneLa Loi des SériesLa loi des séries s'la raconteSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Neon Genesis Evangelion | La loi des séries #413

À la uneSéries Tv

Mélanie Maudran : "On va revenir à une Claire Estrela plus borderline comme au début de la série"

À la uneActualitéCultureSéries Tv

Après Validé, Hatik rejoint le casting d'une série de TF1

À la uneActualitéFranceMédias

Télévision – M6 censurée en Algérie suite à la diffusion d’un “Enquête exclusive”

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux