À la uneActualitéInternational

Donald Trump, roi de l’espace ?

Le président américain a affirmé son souhait de créer une branche de force spatiale indépendante de l’US Air Force, avec la Lune et Mars dans le viseur.

Donald Trump a promis lundi d’assurer l’hégémonie des Etats-Unis pour l’exploration de la Lune et de Mars, mais aussi dans toute éventuelle guerre spatiale, avec la création future d’une force de l’espace. “L’Amérique sera toujours la première dans l’espace”, a déclaré le président américain lors d’un discours à la Maison-Blanche. “Nous ne voulons pas que la Chine et la Russie et d’autres pays nous dominent, nous avons toujours dominé”, a-t-il poursuivi. “Mon administration va reprendre le flambeau en tant que premier pays de l’exploration spatiale”.

Une armée spéciale

Le commandant en chef a confirmé ce qu’il avait déjà évoqué auparavant : il souhaite la création d’une force spatiale indépendante de l’armée de l’air, un sujet controversé à Washington, où certains généraux et parlementaires trouveraient plus efficace et économe que le corps spatial se développe au sein de l’US Air Force. La décision en reviendra au Congrès, mais Donald Trump a ordonné lundi au département de la Défense d’en poser les jalons. “Nous allons avoir une armée de l’air, et une force spatiale, séparée mais égale”, a-t-il dit, tranchant le débat actuel. “Pour défendre l’Amérique, une simple présence dans l’espace ne suffit pas, nous devons dominer l’espace”, a déclaré Donald Trump.

Un processus long

Au Pentagone, la porte-parole a indiqué, sans enthousiasme, que le processus… serait long, dépendant des travaux d’une commission créée récemment. “En conjonction avec le Congrès, ce sera un processus mûrement réfléchi, qui prendra en compte les avis de multiples acteurs”, a commenté Dana White.

Une reprise de missions

La décision du locataire de la Maison Blanche doit en principe être approuvée par le Congrès, qui est divisé sur la question.

“Heureusement, le président ne peut pas le faire sans le Congrès car ce n’est PAS le moment de démanteler l’armée de l’air : trop de missions en jeu” , a déclaré le sénateur démocrate Bill Nelson, sur Twitter. La porte-parole du Pentagone, Dana White, a, elle, déclaré que le bureau politique du département allait se préparer à mettre en œuvre l’ordre de Donald Trump. Le président a signé en décembre un décret permettant la reprise de missions habitées vers la Lune, et à terme, vers Mars. Il a ordonné au gouvernement de revoir la réglementation sur les vols spatiaux commerciaux.

Related posts
À la uneBrèvesMusiqueSéries Tv

Le monde de demain : Arte va lancer une série sur les débuts de NTM

À la uneTurf

Arc Trials : ultimes préparatoires pour le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... La part du soupçon, avec Kad Merad (TF1)

À la uneTout Pour Réussir

Grégoire Potton : « Le foot et la politique sont de vraies addictions ! »

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux