ActualitéHigh TechPop & Geek

Drone : Un nouveau facteur ?

Le 31 Mars 2013 La Poste annonçait son intention de livrer des colis par drone. L’information fût relayée par quelques médias américain mais prise par les français pour ce qu’elle était réellement : Un poisson d’Avril. Cependant, La Poste annonce aujourd’hui d’une manière tout à fait sérieuse le même projet, venant ainsi concurrencer le géant Amazon dans l’inauguration d’un tel service.

L’année dernière, le 31 mars plus précisément, les sites d’informations relayaient tour à tour le poisson d’avril mis en avant par La Poste sur le fait d’employer des drones à la livraison de colis et paquets. Depuis, les tendances ont bien changé et c’est avec sérieux qu’il faut prendre ce projet, développé et testé par GeoPost, une filiale du groupe. Présent dans plus de 40 pays autour du globe, GeoPost est un groupe en pleine expansion, avec 4.391 milliards d’euros de chiffre d’affaires et une croissance en hausse de 9.1%. Il était donc logique que La Poste confie à ce géant de la distribution de colis le soin de mettre ce projet sur pied.

Des tests réussis

Les premières expériences ont donc été effectuées sur un drone à 6 rotors électriques et ce sont effectués sans accrocs. Il a pour le moment réussi à livrer un colis de 2 kilos dans un rayon d’1.2 kilomètre, réalisant une simulation totale à savoir un décollage, une séquence de vol, atterrissage et retour à la maison mère. En théorie, le drone actuel serait capable de livrer des paquets allant jusqu’à un poids maximal de 4 kilos, sur une distance de 20km.

Il serait donc possible qu’après les premières annonces faites par Amazon sur l’existence d’un tel système, l’inauguration de cette nouvelle science se fasse par une entreprise française. Mais le chemin est long et rien n’est encore fait, car les opposants à ce genre de grands changements sont nombreux et pour cause : Aucune question de pollution sonores, visuels n’a été abordé, sans parler des accidents. Sur un ton plus léger, le « drone-hunt » pourrait devenir une sorte de pêche aux canards pour adultes, comme nous le montre ce vidéaste imaginatif qui se représente en défenseur des libertés et de la confidentialité individuelle.

Related posts
À la uneActualitéSortiesSportTurf

Venez découvrir les trotteurs « Sang Froid» à l'hippodrome de Vincennes

À la uneActualitéCinéma

Le cas Richard Jewell : une histoire vraie qui méritait un film

À la uneActualitéSorties

Hellfest : L'événement à ne pas manquer !

À la uneActualitéCinéma

Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux