À la uneInternational

Des drones en Irak ?

Barack Obama avait annoncé qu’il n’enverrait aucune troupe armée en Irak, malgré le danger grandissant. Un groupe armé terroriste de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), sème la terreur depuis quelques semaines sur le territoire. Washington a donc pris des mesures. Un navire, le USS Mesa Verde, est parti avec 550 marines à bord, afin d’apporter une aide aérienne aux troupes irakiennes mais aussi en cas d’évacuation de l’ambassade des Etats-Unis.

Les troupes de l’EIIL, sont stoppées devant Bagdad depuis samedi, grâce aux forces de sécurité irakiennes auxquelles des milliers de volontaires chiites se sont joints. Cependant, la capitale n’est pas épargnée par les violences. Dimanche, un attentat-suicide a fait au moins 9 morts.

Barack Obama avait indiqué qu’il déciderait dans les jours à venir quelle attitude les Etats-Unis adopteraient face aux Djihadistes, mais il a précisé étudier « un éventail d’options pour soutenir les forces de sécurité irakiennes ». Le secrétaire d’Etat John Kerry a confirmé qu’aucune arme ne pourrait être exclue et que des frappes de drones n’étaient pas à mettre de côté.

Ce groupe djihadiste a revendiqué lundi dernier la tuerie de 1700 soldats, même si personne n’est en mesure de vérifier la véracité de ces meurtres. Cependant, le passif sanguinaire du groupe en Syrie ne laisse pas beaucoup d’espoir. EIIL multiplie les provocations pour exacerber la haine et les divisions entre sunnites et chiites. Il cherche à pousser le gouvernement irakien à réprimer aveuglément la communauté sunnite.

Quoiqu’il en soit, la situation ne semble pas s’être améliorée depuis que George. W. Bush a décidé d’envoyer des troupes américaines en 2003 en Irak, et depuis que Barack Obama a annoncé le retrait de ces mêmes troupes. Les problèmes qui règnent en Irak semblent être en majorité d’origine ethnique entre les Chiites, et les Sunnites voire les Kurdes.

Cependant, il semblerait que les Etats-Unis et l’Iran, pays pourtant ennemis soient sur la même longueur d’onde pour le règlement de la question irakienne.

Related posts
À la uneActualitéBrèvesFoot

Le Parc des Princes s’apprête à changer de nom

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... His dark materials, des débuts spectaculaires et prometteurs

À la uneActualitéBrèvesCultureMusique

Le Printemps de Bourges 2020 dévoile ses premiers artistes

À la uneActualitéCinéma

La reine des neiges 2 : Quand la glace rencontre les 4 éléments

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux