À la uneActualitéInsolite

Du Nutella… à imprimer

On arrête plus le progrès ! Bientôt, il vous sera possible d’imprimer votre Nutella et d’en faire de magnifique œuvre d’art. La vidéo ci-dessous le prouve :

[youtube id=”rloP_vxDaBQ”]

Une prouesse que l’on doit à l’entreprise américaine Structur3d printing, qui a créé un dispositif permettant d’imprimer n’importe quelle espèce d’aliments : chocolat, sucre glace, pâte à pizza… Une technologie gustative en somme.

Mais le projet n’en est encore qu’à ses balbutiements et, afin de récolter les 30.000 dollars nécessaires à la construction de 100 exemplaires de son imprimante à pâte à tartiner 3D, Structur3d printing a lancé une campagne de financement : Kickstarter.

Néanmoins, Discove3ry n’est le premier engin à ambitionner d’imprimer vos repas. 3D Systems est également en train de travailler sur ChefJet, une imprimante alimentaire à usage professionnel. Si son développement aboutissait, elle permettrait de réaliser des créations chocolatées, en sucre tiré ou des bonbons. On en salive d’avance.

Quant à la marque de pâte italienne Barilla elle planche, elle aussi, sur ce concept d’impression alimentaire qui pourrait bien révolutionner le travail à la chaîne. Le concept : les particuliers viendraient avec leurs modèles de pâtes à réaliser sur clé USB… Voilà qui changera des sempiternelles coquillettes au beurre et autres spaghettis.

Et vous, imprimer du Nutella sur vos tartines le matin, est-ce que ça vous tente vraiment ? Ou pensez-vous que c’est encore une idée inutile pour laquelle on dépense du temps et des moyens pour rien ?

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux