Un matin, Petra Van Kalmthout, une femme Belge de 56 ans, va prendre sa douche juste après avoir mis ses lentilles de contacts. Après quelques heures son œil la démange très fortement, elle se tourne vers son médecin qui lui conseille des gouttes pour les yeux. La douleur augmente, elle ne sait que faire et continue à utiliser les gouttes pendant 24h avant de s’inquiéter pour de bon.

C’est sûrement à ce moment-là que ça a mal tourné. De l’eau s’est infiltrée entre mon œil et ma lentille de contact. Elle contenait un parasite, inoffensif sauf s’il atteint les yeux

Parasite Acanthamoeba

C’est maintenant une brûlure qu’elle ressent au niveau de l’œil. Elle accourt à l’hôpital d’Anvers déjà à moitié aveugle. Alors qu’elle ne sait plus quoi faire on lui propose de faire une greffe de cornée, mais rien ne marche.

Les médecins sont finalement obligés de lui retirer son œil, et donc 50 % de sa vue pour toujours… Après avoir porté un cache-œil durant 3 mois elle reçoit une prothèse, un “œil de verre” et devra vivre toute sa vie partiellement aveugle.

Un parasite nommé Acanthamoeba a réussi à atteindre la cornée et l’a très fortement endommagé. “Ces amibes (parasites) sont présentes dans toutes les eaux douces non parfaitement stériles, en particulier l’eau du robinet, les eaux minérales, l’eau de piscine…” nous précise le SNOF ou Syndicat National des Ophtalmologistes de France.  

Carina Koppen, à la tête d’un service d’ophtalmologie, explique à la radio belge Radio 2 Antwerpen, que cette histoire est très rare mais avertit les porteurs de lentilles :

Si vous allez nager ou vous doucher, il faut enlever vos lentilles. Il ne faut certainement pas laver votre étui à lentilles et même les lentilles avec de l’eau du robinet”.