À la uneFaits Divers

Emma Zouggari, l’ex-petite amie d’Olivier Verdon raconte son clavaire

Emma Zouggari, jeune étudiante à Metz (Lorraine) est la nouvelle victime présumée d’Olivier Verdon. La jeune femme porte plainte contre le footballeur béninois pour violences volontaires sur conjoint, séquestration et menace de mort. 

Dans un témoignage au Républicain Lorrain, l’ex-petite amie commence par raconter brièvement sa relation avec Oliver Verdon. Elle raconte à nos confrères qu’elle rencontre l’homme via Instagram, et que les deux se plaisent mutuellement. De là, ils décident de « passer du virtuel au réel », mais tout ne se passe pas comme prévu. La jeune femme avoue avoir du mal à trouver sa place, elle sent que les choses vont trop vite et que cette relation lui échappe. En effet, L’ex-footballeur des clubs de Bordeaux et Sochaux, présente Emma comme sa petite copine, voir comme sa femme à ses proches. 

La relation se détériore et devient toxique 

Cette relation qui était au départ fusionnelle, devient progressivement toxique. Olivier Verdon se montre très possessif et jaloux. Il lui interdit des décolletés et des jupes qu’il juge trop courtes. De plus, il ne supporte pas l’idée que sa petite amie puisse échanger avec d’autres hommes. C’est simple, il le lui interdit. Ainsi, cette dernière finit par étouffer, car elle n’a plus le contrôle de cette relation. 

Le cauchemar commence en début de soirée 

La scène se passe à Razgrad, en Bulgarie, dans la nuit du 14 au 15 novembre 2020. Après avoir compris que sa copine discutait en vocal avec un homme, le footballer est entré dans une colère noire. Il lui ordonne de déverrouiller son téléphone mais cette dernière refuse. Les paroles se font de plus en plus menaçantes  « si tu n’ouvres pas ton téléphone, sur la tête de mes enfants que je vais te le faire ouvrir par moi-même ». Il ferme la chambre et lui annonce « je vais te séquestrer ici, tu ne sortiras pas tant que tu ne l’as pas ouvert ».

Les violences physiques s’enchaînent. Il l’étrangle, lui arrache les cheveux et lui tape la tête « mon crâne a dû taper les quatre coins de la pièce ». Avec la rage, l’homme s’est métamorphosé, il est ireconnaissable. Il annonce chercher un 9 millimètre pour lui tirer dessus et demande à son cousin de «violer cette salope ».

« Emma ta seule chance c’est la fenêtre » 

Ce sont les mots que se prononce intérieurement Emma après quatre heures de violences physiques et psychologiques. Elle saute dans le vide pour échapper à son bourreau et finit à l’hôpital avec une fracture du calcanéum, trois fractures du bassin gauche ischio-pubien, luxation à l’index gauche, trois points de suture à la tête et douze points de suture au pied. 

C’est sept moi après qu’elle témoigne « il m’a tuée physiquement, psychologiquement, moralement, mentalement ». L’affaire est désormais médiatisé, et la victime attend maintenant des avancées en justice. 

About author

Journaliste et étudiante à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneInsolite

Quarante ans plus tard, une part de gâteau du mariage royal du prince Charles et Lady Diana mise en vente

À la uneFranceSanté

Emmanuel Macron répond aux questions des Français sur le vaccin

À la uneSéries Tv

La Casa de Papel : découvrez la bande annonce de la saison 5

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Jugée coupable, la saga de l'été de France 3

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux