L’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a ravagé la toiture de l’ensemble de l’édifice. Emmanuel Macron a assuré que « nous rebâtirons » la cathédrale car « c’est notre destin profond ».

Les images sont impressionnantes. Hier soir, vers 18h50, un violent incendie s’est déclaré dans la toiture de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Toute la charpente du bâtiment – qui datait du XIIe siècle – est partie en fumée, provoquant une très vive émotion (lire ici). Ce n’est que ce matin à 9h50 que pompiers annoncent « que l’ensemble du feu est éteint ». Il reste cependant des questions « sur la résistance de la structure du bâtiment ».

Notre Dame, « l’épicentre de notre vie »

Présent sur place très rapidement, Emmanuel Macron a adressé « une pensée pour l’ensemble de nos compatriotes », parce que Notre-Dame de Paris « c’est notre histoire, notre imaginaire, le lieu où nous avons vécu tous nos grands moments » a-t-il déclaré. Malgré un « terrible drame », le chef de l’Etat a voulu aussi avoir « un mot d’espérance ».

« Cette cathédrale nous la rebâtirons, tous ensemble » a insisté Emmanuel Macron devant l’archevêque de Paris, Mgr Aupetit. « Parce que c’est ce que les Français attendent, parce que c’est ce que notre histoire mérite, parce que c’est notre destin profond » a-t-il poursuivi, confirmant le lancement d’une souscription nationale.

Dès hier soir, la Fondation du Patrimoine – qui œuvre à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine français – a lancé une « collecte nationale ». « Elle sera accessible dès aujourd’hui à 12h sur le site www.fondation-patrimoine.org. Aucun frais ne sera prélevé » précise la présidente de l’organisme.

La France entière s’engage pour la reconstruction

La famille Pinault (3e fortune de France) annonce qu’elle « débloque 100 millions d’euros«  pour participer à la reconstruction de Notre-Dame. « Chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine » écrit le François-Henri Pinault, président de la holding familiale et du groupe de luxe Kering.

Il est rapidement suivi par Bernard Arnault. Le propriétaire du groupe de luxe LVMH « s’associe à cette tragédie nationale » et fait « un don de 200 millions d’euros ». La première fortune de France met aussi « à disposition ses équipes créatives, architecturales et financières » pour « aider au travail de reconstruction et à la collecte de fonds ».

De multiples cagnottes ont été mises en ligne spontanément par les Français sur différents sites de financement participatif. L’une d’elle, disponible sur le site « Leetchi » intitulée « financement des réparations de Notre Dame de Paris«  a déjà récoltée plus de 13 millions d’euros. Attention à vérifier que les cagnottes soient certifiées.

La région Ile de France débloque une « aide exceptionnelle de 10 millions d’euros », tout comme l’Association des Maires de France (AMF) qui lance « une souscription de solidarité des communes ». Enfin, le premier exploitant de chênes de France propose aussi « de fournir le bois pour reconstruire la charpente ».

 

 

A LIRE AUSSI

EN DIRECT – Notre Dame de Paris ravagée par les flammes : un incendie historique !