À la uneActualitéEconomieInternationalPolitique

En Pologne, des mesures fortes pour combattre l’émigration

La Pologne a décidé, jeudi 1e aout, de mettre en place des mesures fortes pour inciter ses jeunes à ne pas partir à l’étranger. Le pays doit faire face à une pénurie de main d’œuvre et une crise démographique.

Si l’économie polonaise se porte plutôt bien, on ne peut pas en dire autant de la main d’œuvre. Pour remédier à ce phénomène, le parlement a voté pour un nouveau mode de fiscalité. Les moins de 26 ans dont le salaire annuel n’excède pas 19.900 euros, seront exemptés d’impôts sur le revenu. Une mesure qui pourrait concerner jusqu’à deux millions de personnes selon le gouvernement. Son coût est estimé à 590 millions d’euros. L’objectif est de retenir les jeunes au pays, qui sont tentés de partir à l’Ouest de l’Europe pour mieux gagner leur vie.

Un grand besoin de main-d’œuvre

La Pologne vit dans un contexte de croissance économique, mais les montants des salaires polonais restent peu élevés. Le salaire minimum s’élève à 13.980 euros par an. Une étude publiée en 2016 par l’OCDE rapporte que plus d’1,7 millions de polonais ont émigré en 15 ans, pour être mieux rémunérés.

Les métiers d’ingénieurs, le secteur commercial et les postes de médecins sont les plus touchés par cette émigration. Un manque d’effectif qui pourrait compromettre à moyen terme la croissance du pays.

Résoudre le problème démographique

S’il est important pour la Pologne, avec cette mesure, de faire face à un manque de main d’œuvre, il est important aussi d’amoindrir la crise démographique. La population de la Pologne diminue, elle se maintient au-dessus des 38 millions d’habitants grâce aux nombreux apports migratoires. Plus d’un million et demi de ressortissants ukrainiens ont été accueillis depuis 2014. En parallèle, le pays fait face à un taux de fécondité en berne, passant de 2,06 à 1,32 enfant par femme en l’espace de 30 ans.

Retenir les jeunes fait ainsi donc parti du plan pour éviter l’émigration. Le gouvernement polonais ne compte pas sur cette unique mesure. Une allocation familiale de 125 euros par mois et par enfant a été mise en place en 2017, cela, sans conditions de revenus.

About author

Journaliste VL Media
Related posts
ActualitéEmissionsLa FriendZoneNon classé

Virgile Officiel : La Friendzone, concrétisation d’un rêve d’enfant

À la uneBons PlansSports d'hiverVoyages

Top 10 des stations de ski où aller skier cet hiver

À la uneActualitéInternational

Algérie : La colère gronde toujours après l'élection d'un nouveau président

À la uneTurf

Critérium des 3 ans : l'élite des jeunes à Vincennes

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux