Covid19: Arrivée de l’attestation de sortie dérogatoire en format numérique. Interdiction de l’activité physique individuelle entre 10h et 19h dans Paris. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéFranceSociété

Envoyé Spécial du 06 juin, focus sur le Jobbing, l’homme à tout faire ubérisé

Tout droit venu des États-Unis, le jobbing est la nouvelle tendance qui prend de l’ampleur dans l’hexagone. Les plateformes comme Youpijob, Frizbiz ou AlloVoisins envahissent le milieu de l’emploi et des services. Bricolage, ménage, jardinage… Des milliers de “Jobbers” se proposent pour faire tous vos petits travaux à des tarifs imbattables. Mais le service est-il de la même qualité que chez les professionnels ? L’équipe d’Envoyé Spécial a mené l’enquête.

Ubérisation des services

Conséquence de l’ubérisation de la société, le jobbing touche de plein fouet le milieu des services. À des prix défiant toute concurrence, les jobbers se réapproprient tous les petits travaux et services dont s’occupent les professionnels du milieu comme les plombiers ou les femmes de ménage. Pour une petite fuite dans vos WC, un jobber vous prendra environ 20/30€, là où un plombier vous prendrait 130€. La raison? Les jobbers travaillent au noir pour la grande majorité et donc ne paient pas les cotisations salariales. Les taxes et autres prélèvements que subissent les entreprises du milieu n’ont pas d’incidence sur eux ou sur leurs tarifs.

Quelles sont les risques du Jobbing ?

Plusieurs risques sont à déplorer quand on fait appel à des jobbers :
– Le premier étant la non-qualification du jobber pour la tâche à réaliser, en effet, le fait de payer quelqu’un ne signifie pas que cette personne a les compétences requises. De plus, les jobbers n’ont pas autant d’équipements que les professionnels et ne peuvent donc pas prendre en charge toutes les situations.
– Le second est au niveau du payement, ce dernier n’étant pas nécessairement contrôlé par les plateformes de mise en relation, il est possible de se faire arnaquer par un jobber ou par un client.

Pour en apprendre plus sur cette nouvelle tendance, rendez-vous le Jeudi 6 juin à 21h sur France 2.

About author

Etudiant en Information-Communication et en LLCE Anglais à l'Université Rennes 2.
Related posts
À la uneFemmesFranceSexeSociété

Les travailleuses du sexe demandent un "revenu de remplacement" pour compenser leur baisse de bénéfices

À la uneActualitéCulturePop & Geek

Top 5 des meilleurs comédiens de doublage pour la VF des animés

À la uneCinémaSéries Tv

Disparition de Honor Blackman à 94 ans (Goldfinger)

À la uneActualitéEconomieFranceRégionsSociété

Coronavirus : l'impact de l'épidémie sur la saison estivale à venir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux