Dès le lancement de ce nouveau compteur, Linky a suscité la polémique, jusqu’à créer des altercations. Certains ont donc trouvé légitime de refuser l’installation. Depuis 2015, 11,5 millions de compteurs ont été installés par Enedis dans toute la France. D’ici fin 2021, le pays entier devrait être équipé de compteurs Linky. Cela ne plaît pas aux abonnés qui tentent tout ce qui est possible pour contrer le géant de l’électricité.

Une révolte organisée

Le problème majeur qui est soulevé est celui de du choix. Les compteurs sont posés sans demander l’avis aux utilisateurs. Cela a tendance à énerver ceux qu’on appelle à présent les « anti-Linky ». Ils souhaitent ne pas être forcé d’avoir ce compteur au nom du « principe de précaution » et du « respect de la vie privée« . Une voix commune qui ne fait apparemment pas assez de bruit pour ces consommateurs. Le 5 mai dernier, une « journée d’action nationale contre les compteurs Linky » a été organisée un peu partout en France. « Dans la majorité des cas, il n’y a pas de problème. Nous avons enregistré à peu près 0,63 % de réclamation qu’il ne faut pas négliger » explique Bernard Lassus, directeur du programme. « Ces problèmes sont souvent liés à de l’information, à la coupure de service pendant l’intervention et sur les fonctionnalités du compteur qui sont très nombreuses, notamment l’asservissement heures creuses/heures pleines. Nous avons mis en place une cellule dédiée à toutes ces questions. Au-delà de ça, il existe des opposants très bien organisés qui utilisent des « fake news » et de la désinformation, dont la caméra cachée dans le compteur » continue t-il.

House Edf GIF by cintascotch - Find & Share on GIPHY

Rapports conflictuels

Dans le reportage, certains utilisateurs témoignent même du comportement des installateurs, déplorant leur violence parfois présente afin de pouvoir poser à tout prix le compteur Linky. « Nous travaillons avec des entreprises qui ont pignon sur rue. Elles sont sérieuses et représentent notre marque. Effectivement, nous avons pu rencontrer quelques difficultés au début de l’opération, mais tout est rentré dans l’ordre. D’ailleurs ces entreprises ont pour consigne de partir dès qu’elles détectent une réticence de la part de l’abonné. » rétorque Bernard Lassus. Malgré ces réponses, nombreux sont encore ceux qui refusent ou déplorent Linky.

À LIRE AUSSI : ENVOYÉ SPÉCIAL : Vidéos en ligne, ces enfants stars, sous influence

« Les révoltés du Linky », un reportage réalisé par Vincent Manniez, à voir dans « Envoyé spécial » le 14 juin 2018 à 20h55