Dans ce rapport, les élus s’inspirent nettement de la Finlande, où la redevance est déjà universelle et proportionnelle aux revenus. Ils ont écarté les autres pistes généralement évoquées pour réformer la redevance, telles que le fait de faire payer les possesseurs d’ordinateurs, dispositif qui risquerait de devenir obsolète au fur et à mesure du progrès technologique, ou encore de taxer davantage l’accès à internet haut débit, qui pénaliserait les plus jeunes.