À la uneFootSport

Équipe de France : À un orteil de la deuxième étoile

Ah ces bleus ils sont quand même exceptionnels depuis leur entrée dans la compétition. La coupe du monde de la Fifa 2018 a été pour les Français un fleuve d’émotions dont les vagues n’ont fait que se superposer les unes aux autres. Avec l’Équipe de France il y a, vingt ans après que le coq fut habillé de sa première étoile, l’occasion pour Grizou, DD et sa bande d’accrocher cette deuxième étoile qui rendrait 67 millions de fromages qui sentent mauvais comme diraient les Belges heureux.

Une fabuleuse Équipe de France

La grinta française c’est au final son collectif qui a su avec merveille assurer un pays qu’elle pouvait compter sur vingt-trois bleus et tout le staff de l’Équipe de France pour passer une coupe du monde chez les Russes relativement tranquilles. Les bleus ont eu du mal à démarrer mais il vaut mieux très bien finir. C’est comme sur un cent mètre parfois le retard se rattrape sur la fin. Pour les bleus c’est exactement ce qui est en train de se passer. Mais la critique française de ce début de tournoi avec la presse encore et toujours à laisser place au rêve d’une génération qui n’attend que ça. Celle qui n’a jamais connu cette épopée de 98 enfin si dans le livre d’histoire mais avec seulement des images.

L’EUROPE EN FINALE

Comme le disait le premier des Français, le Président de la République a souligné que c’est l’Europe qui sort grande gagnante de cette finale de la coupe du monde. Le sport peut-il être le symbole pour le vieux continent d’une réconciliation d’un instant, peut-être mais dès que le coup d’envoi aura été donné par Pitana l’arbitre de la rencontre c’est la France contre la Croatie qui se disputera à Moscou dans la capitale de Poutine. Alors pour les bleus qui ont connu toutes les émotions depuis vingt ans et qui si l’on ajoute les finales de l’Euro a participé à cinq finales sur les dix dernières compétitions internationales. Un beau ratio pour les bleus qui n’ont plus qu’à attendre quatre-vingt-dix minutes ou plus pour connaître le destin d’une victoire ou l’amertume très amer de la défaite.

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 - 10ème Journée : Lyon ne gagne toujours pas

À la uneCultureSociétéSortiesSpectacles

Le retour de « 12 hommes en colère » au Théâtre Hébertot : le public vote favorablement

À la uneBrèvesSéries Tv

Astrid et Raphaëlle : France 2 lance le tournage de la saison 1

À la uneActualitéBrèvesNumérique

Objets connectés : Près de 105 millions d’attaques en 2019

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux