À la uneCultureSéries Tv

Est-ce que la série « Griselda » est inspirée d’une histoire vraie ?

Netflix vient de dévoiler la bande-annonce de sa nouvelle série évènement, qui sortira le 25 janvier 2023 : Griselda. Une série qui retrace la vie de cette baronne de la drogue et mentor de Pablo Escobar.

Griselda ou le nouveau Narcos au féminin sortira le 25 janvier 2023 sur la plateforme américaine Netflix. La bande-annonce de la série vient d’être dévoilée et nous plonge déjà dans cet univers de drogue et de crime organisé. Cette nouvelle série intervient deux ans après la fin de la saison 3 de Narcos : Mexico. C’est d’ailleurs Sofía Vergara qui interprète le personnage de Griselda. Pour retranscrire l’histoire de celle qui a formé Pablo Escobar, ce sont le showrunner et le réalisateur de Narcos, Eric Newman et Andres Baiz, qui signent cette nouvelle aventure.

Focus sur Griselda Blanco

Nous connaissons tous le célèbre Pablo Escobar, mais saviez-vous qu’avant lui, la grande figure de la drogue était une femme ? On l’appelle « La Reine de la coca », « La Madrina » ou encore « La Veuve Noire ». De son vrai nom, Griselda Blanco, était la baronne de la drogue en Amérique du Sud durant les années 70 et 80. Griselda a donc réellement existé et Netflix retrace la vie d’une femme ambitieuse et habile. Cette femme d’affaires colombienne est à l’origine de l’un des cartels les plus rentables de l’histoire. Griselda Blanco est considérée comme la pionnière du trafic de cocaïne vers les Etats-Unis et du crime organisé de Miami. Elle fut une figure importante du cartel de Medellin jusqu’en 1984.

YouTube video

Pour comprendre l’histoire de Pablo Escobar, il faut connaître celle de Griselda Blanco, qui était son mentor. « La Madrina » est devenue un mythe, dotée d’une main de fer dans un gant de velours.

Sofía Vergara dans le rôle de Griselda

C’est l’actrice colombienne Sofía Vergara qui incarne le personnage de Griselda Blanco. Elle est également productrice exécutive du projet. L’ancienne star de la série Modern Family, promet d’être sulfureuse dans le rôle de cette baronne de la drogue. Dans les premières images dévoilées dans la bande annonce, Sofía Vergara apparaît méconnaissable dans la peau de cette femme au caractère bien trempé.

Dans une vidéo diffusée par le géant du streaming, elle révèle comment elle a procédé à de nombreux changements physiques.

YouTube video

La transformation de Sofía Vergara était l’un des plus grands défis de la série. « Avoir un look parfait était très important pour moi, car j’avais besoin de disparaître », confie-t-elle avant d’ajouter : « Je voulais que personne ne pense à moi ou à mon rôle de Gloria Pritchett »Pour s’imprégner du personnage de la reine des cartels, l’actrice indique qu’elle a fait un vrai travail d’interprétation : « Je voulais entrer dans la tête de Griselda et vraiment comprendre sa mentalité, d’où elle venait ».

Pour ce rôle, Sofía Vergara explique que ses « maquilleurs et costumiers ont été géniaux ». Le but n’était pas d’imiter Griselda mais de la représenter au mieux. C’est pourquoi il a fallu cinq perruques, plusieurs prothèses sourcilières, un faux nez, mais également un dentier qui imite la couleur des dents de Griselda Blanco, connue pour être fumeuse.

L’actrice de 51 ans a également travaillé sa posture pour lui ressembler au mieux. « Sa transformation physique, c’était l’un des aspects les plus difficiles de toute la série », affirme le co-créateur Eric Newman dans une interview accordée à E! News.

Les six épisodes de Griselda seront disponibles le 25 janvier 2024 sur Netflix.

À lire aussi : Section de recherches : de quoi parlera le prochain prime ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous ... In her car, road trip ukrainien pendant la guerre

À la uneEquitationSociété

La Fédération Française d'Equitation vous donne rendez-vous au Salon International de l'Agriculture

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Mercato, la comédie policière de TF1

ActualitéSéries Tv

On a revu pour vous ... le premier épisode d'Arnold et Willy (1978)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux