À la uneArt / ExpoCulture

« Étude » la nouvelle exposition de THIBAULT a lieu ce week-end !

Entre Combas et Julian Opie, THIBAULT s’annonce comme un des jeunes artistes parisiens à suivre de près !

L’exposition aura lieu au 6 avenue Emile Deschannel, 75007 à Paris. Le vernissage est le jeudi 9 mars au soir, les visiteurs pourront toujours admirer son travail le 10, 11 et 12 mars. Cela fait 7 ans que Thibault est en activité à Paris, après avoir exposé à New York, Monaco et Londres, l’artiste a ouvert sa propre galerie dans le vieux village de Saint Tropez où il sera présent de avril à octobre. Avec une forte volonté d’auto-représentation, l’artiste déjoue les codes des galeries et impose son style singulier en cultivant lui-même son carnet de collectionneurs depuis des années.

« Test and learn »

Le jeune artiste a d’abord fait un master de communication à l’Iscom avant de se consacrer pleinement à sa passion. Il a toujours dessiné depuis tout petit mais n’a jamais voulu rentrer dans le carcan des écoles d’art. C’est un partisan de ce qu’on appelle le « test and learn ». En s’affranchissant du dictat des galeries et en pratiquant son art avec discipline, Thibault est parvenu à se tisser un vrai réseau de collectionneurs. C’est la pratique qui lui donne envie de peindre. Son art, didactique et ludique, n’est engagé dans aucune cause, si ce n’est celle des choses qui l’entoure, dresser un portrait, des gens, des choses, de ce qui l’inspire dans la société. Un artiste qui suit son instinct pour imposer son univers propre.

« It’s all about balance »

THIBAULT défend le fait que les moyens ne sont pas une raison pour ne pas pratiquer son art, il utilise la peinture, des cartons ou des toiles, tout ce qu’il peut trouver pour s’exprimer. Blanc, noir, parfois colorées, ses oeuvres incarnent une franchise et une pureté qui nous parlent et qui nous étonnent. Dans le monde complexe dans lequel nous vivons, l’artiste désire revenir à l’essentiel, en quelques lignes retrouver l’unicité de la chose, ressentie de manière ludique et compact.

Il explique vouloir « réussir à faire le contour de ses sujets en quelques lignes ». Cette maxime très équivoque peut également rappeler le street art de Keith Haring, dans la force des traits et des formes qui sont tracées. Souvent accompagné par le musicien à succès Bomel, THIBAULT accueillera une centaine de personnes Jeudi 9 mars et restera ouvert le week-end de midi à 19h.

L’artiste Thibault Dll en plein travail dans son atelier

L’expo : https://bit.ly/3Yvglhr

L’instagram de l’artiste : https://www.instagram.com/studiodll/

A lire aussi : Les 5 albums rap français à écouter absolument

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMusique

Après "Mon Amour", quel est le nouveau titre de Slimane?

À la uneEuro FootMusique

Euro 2024 : on connaît l'hymne des Bleus et ça va vous surprendre !

À la uneJeux Olympiques Paris 2024

5 conseils pour survivre à Paris pendant les JO

À la uneHigh Tech

Comment iOS 18 va révolutionner l'utilisation des iPhones ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux