À la uneActualitéFootSport

Euro 2016 – France : quel dispositif face à l'Allemagne ?

A moins de 48 h du match tant attendu face à l’Allemagne, le onze de départ qu’adoptera Didier Deschamps reste encore flou. En effet, plusieurs options s’offrent au sélectionneur français. Doit-il plutôt faire jouer Sissoko dans un 4-2-3-1 ou Kanté dans un 4-3-3 ? Un choix sans doute crucial pour accéder à la finale.

Lors des premiers matchs de groupe contre la Roumanie et l’Albanie, le 4-3-3 était encore incontesté. Un dispositif par défaut qui s’est renforcé par l’échec du 4-2-3-1 mis en place en première mi-temps de la rencontre face à la Suisse. Pourtant, Didier Deschamps a persisté et a de nouveau opté pour le second système contre l’Irlande, mais également face à l’Islande, ce qui s’est avéré être un succès.

Sissoko ou Kanté ?

Seulement, ce changement de disposition a pour conséquence une adaptation du onze type. Dans le 4-3-3, on retrouverait le milieu de terrain Pogba-Kanté-Matuidi et le trio Payet-Giroud-Griezmann en attaque. Tandis que dans le 4-2-3-1, on verrait évoluer Matuidi en milieu récupérateur avec Pogba dans un rôle “box to box”, capable d’attaquer mais aussi de défendre, juste derrière la ligne de trois à savoir Payet à gauche, Griezmann dans l’axe et enfin Moussa Sissoko sur le flanc droit, sans oublier Olivier Giroud seul en pointe. Même si Moussa Sissoko a exprimé en conférence de presse sa préférence pour un 4-3-3 dans lequel il se verrait évoluer, il a aussi souligné sa polyvalence et sa capacité à jouer au poste d’ailier droit.

La titularisation de N'golo Kanté est compromise par la remise en cause du dispositif tactique.

La titularisation de N’golo Kanté est compromise par la remise en cause du dispositif tactique.

Sur le plan athlétique, Sissoko reste une référence. Sa combativité et sa fonction “couteau suisse” lui permettent de venir aider à défendre à la perte du ballon et également de compenser les déplacements de Pogba lors des actions offensives. Défensivement, le choix Kanté en sentinelle parait plus judicieux. Cependant offensivement, Sissoko est plus apte à bousculer les lignes allemandes tout en apportant un soutien défensif.

L’option du 4-2-3-1 semble donc être la plus probable et la plus pertinente face à l’Allemagne, en espérant qu’elle sera aussi efficace que face à l’Islande. Le duo Griezmann-Giroud dans l’axe a de quoi faire peur à la défense allemande, puisque “Grizi”, dans un rôle de second attaquant, s’entend et prend très bien appui sur son partenaire à l’image de la déviation de la tête du joueur d’Arsenal entraînant le doublé de Griezmann contre l’Irlande.

Moussa Sissoko parait le mieux adapté au 4-2-3-1 sur le côté droit.

Moussa Sissoko parait le mieux adapté au 4-2-3-1 sur le côté droit.

Umtiti ou Rami ?

A noter qu’il subsiste également un doute sur les choix défensifs notamment sur la titularisation de Umtiti ou Rami. D’un côté, un joueur plutôt inexpérimenté qui pourtant a fait preuve de solidité face à une attaque islandaise sans doute moins généreuse que l’attaque allemande, de l’autre, un joueur ayant plus de vécu mais qui nous a laissé un goût amer lors de sa dernière apparition.

Avec l’absence de Mario Gomez et Sami Khedira, forfaits, mais aussi de Mats Hummels, suspendu, l’occasion pour l’équipe de France d’accéder à la finale est plus que jamais venue, d’autant que les Bleus ont moins à douter qu’ils restent sur une large victoire alors  l’Allemagne a souffert contre l’Italie et se retrouve sans doute plus fatiguée par les prolongations. Ce jeudi, les Bleus devront faire leurs preuves et s’affirmer s’ils veulent devenir la meilleure équipe d’Europe.

Marius Bocquet 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéMode-femmeRégions

Jessica La Corte en lice pour Miss Bretagne 2020

ActualitéMode-hommeRégions

10 prétendants au titre de Mister Bretagne se sont retrouvés à Perros-Guirec

À la uneLa Loi des SériesLa loi des séries s'la raconteSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Neon Genesis Evangelion | La loi des séries #413

À la uneSéries Tv

Mélanie Maudran : "On va revenir à une Claire Estrela plus borderline comme au début de la série"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux