À la uneActualitéEuro FootFoot

Euro 2020 : l’Italie sur le toit de l’Europe au bout du suspense

C’est fait, l’Italie s’est imposée dimanche soir lors de la finale de l’Euro 2020 face à l’Angleterre. Un match qui s’est terminé sur une séance de penalty, devenue presque habituelle dans cet Euro. 

Un match à suspense comme on les aime. L’Angleterre ne soulèvera pas la coupe d’Europe face à son public à Wembley. Les deux équipes s’affrontaient pour la première fois en finale d’un tournoi majeur. Finalement, c’est l’Italie qui a remporté son deuxième Euro.

Au bout du compte et dans une séance de penalty haletante, Donnarumma, le gardien italien, a permis aux siens de soulever la coupe. L’Angleterre, qui disputait sa première finale d’un Euro, ne met donc pas fin à ses 55 ans de disette dans une compétition majeure.

Les Anglais avaient leur destin en main à la première mi-temps

Dans un stade de Wembley plein à craquer et prêt à entrer en ébullition, les deux équipes devaient avoir des vertiges au coup d’envoi de cette finale de l’Euro 2020. C’est pourtant dès la 2e minute que l’Angleterre trouve le chemin des filets. Sur une belle action construite, avec H. Kane pour ressortir la balle de la surface anglaise, Trippier centre parfaitement dans les pieds de L. Shaw. Seul face au gardien italien, le défenseur transforme d’un plat du pied parfaitement maîtrisé. Wembley entre en fusion dès ce début de partie. 

Après de coup de massue, les Italiens gardent le ballon et font face à des Anglais très bien en place. F. Chiesa est dans tous les bons coups, dangereux comme à la 34e minute, où il s’amène seul le ballon avant de tirer en dehors de la surface, à côté. L’Italie n’y arrive pas. Les deux équipes se quittent donc à la mi-temps sur un score de 1 à 0 bien gardé par les Three Lions.

L’intensité est montée en seconde mi-temps

Au retour des vestiaires, les Italiens n’avaient plus le choix. Ils devaient à tout prix marquer pour au moins s’offrir des prolongations dans cette finale d’Euro. Chiesa, encore très dangereux aurait pu offrir une balle d’égalisation à Insigne à la 54e minute. Ce dernier bloque sur Pickford. Encore et toujours Chiesa. Comme Insigne n’a pas réussi, l’allier italien tente cette fois-ci sa chance lui-même à la 62e minute. Malheureusement pour lui, Pickford repousse parfaitement sa frappe.

A force de tenter, l’Italie y est arrivée. Sur un corner à la 66e minute, la balle traîne dans la surface, Bonucci en renard, frappe le ballon dans les cages anglaises. Le match, qui avait redoublé d’intensité, s’est calmé après ce but. Cette finale de l’Euro 2020 est donc allée aux prolongations.

Donnarumma, ce héros de la Nazionale

Durant les 30 minutes supplémentaires qu’ont offertes les prolongations, les deux équipes ne se sont pas trop découvertes. Quelques occasions de part et d’autre comme une frappe de Kalvin Phillips à la 96e minute ou une grosse opposition entre Bernardeschi et Pickford à la 103e minute, sinon pas grand chose. Tous les joueurs défendent, tous les joueurs attaquent. C’est donc après ces prolongations qui n’auront rien donné que la séance de penalty se lance.

On en a désormais l’habitude dans cet Euro 2020, la cruelle séance de penalty a départagé les deux équipes. Devant les milliers de supporters anglais, Pickford arrête le deuxième tir italien de Jorginho. Maguire confirme l’avantage anglais mais Rashford, entré à la 118e minute pour tirer, rate complètement son penalty et remet les équipes à égalité. Vient ensuite un récital de Donnarumma qui arrête consécutivement les tirs de Sancho et Saka, permettant aux Italiens de remporter l’Euro. Triste sort pour la jeunesse anglaise, qui a pris la responsabilité mais a échoué lors de cette séance de penalty.

Mancini, Donnarumma, Chiesa, Chiellini, une équipe complète

L’Italie aura donc réussi un Euro plus que complet. Que des victoires en phases de poule, un niveau très élevé tout au long de la compétition, des joueurs impliqués. Ils n’étaient pas parmi les plus grands favoris pour cette compétition mais ils l’ont fait.

Mancini, à la tête de l’Italie depuis 2018, a construit une machine à gagner. “Je ne sais pas quoi dire, ces garçons ont été formidables. Nous avons été courageux, vraiment courageux.” a-t-il lancé au micro de la RAI 1. “C’est une émotion incroyable, nous la savourons parce qu’elle est magnifique. Malgré un but à froid, nous avons toujours dominé.” a de son côté évoqué le défenseur de 37 ans, Chiellini, sur RAI. 

Que dire de l’Euro Donnarumma. Élu meilleur joueur de la compétition, chose assez rare pour un gardien, le nouveau portier du PSG a été impérial. Toujours décisif sur sa ligne, il aura sauvé son équipe plusieurs fois, notamment lors des séances de penalty. “C’est un rêve, je ne sais pas quoi dire. C’est exceptionnel, on a écrit l’histoire. On mérite ce qui nous arrive. On a un groupe exceptionnel, on s’aime les uns les autres, on sait d’où l’on vient. Personne ne croyait en nous, mais on est là aujourd’hui pour fêter.” a-t-il dit sur beIN Sports.

La Squadra Azzurra reste alors invaincue depuis le 10 octobre 2018, rien que ça. Après cet Euro, nul doute que c’est la Coupe du Monde que les hommes de Roberto Mancini ont en tête.

A lire aussi : Allocution présidentielle : E. Macron s’exprimera ce soir à 20 heures

About author

Rédacteur VL Média et étudiant à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneActualitéInternational

L'Algérie ferme ses frontières aériennes au Maroc

À la uneActualitéFrance

51% des Français déclarent ne plus croire en Dieu

À la uneActualitéCulturePop & Geek

Apple refuse le retour du jeu Fortnite sur son store

À la uneFranceNon classé

Une soirée inédite 100% électro au château de Versailles

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux