À la uneActualitéArt / Expo

Exposition Toutânkhamon à Paris, le retour de la momie

En 1967 au Petit Palais à Paris, l’exposition « Toutânkhamon » avait battu tous les records d’entrées avec 1,2 millions de visiteurs. Cette fois, la célèbre momie fait son grand retour à La Villette à Paris. Les foules se pressent déjà pour admirer une dernière fois ces pièces rares.

Depuis samedi 23 mars et jusqu’au 15 septembre prochain, La Villette propose une exposition exceptionnelle. Le trésor du célèbre pharaon Toutânkhamon est offert pour la dernière fois au public français. Jusqu’en 2022, l’exposition se tiendra dans pas moins de dix villes à travers le monde. Elle retournera ensuite définitivement dans son pays d’origine. Le nouveau musée égyptien, actuellement en construction, accueillera l’intégralité du tombeau du jeune roi.

Un jeune pharaon qui fascine

Toutânkhamon était un enfant roi qui a régné qu’une dizaine d’années. Sur les trois mille ans d’existence des pharaons, c’est peu. Selon les archéologues, il serait mort avant ses 20 ans. Alors pourquoi fascine-t-il tant les spécialistes et le public ? Peut-être parce ce jeune roi incarne le fait que, malgré des années d’études les mystères de l’Égypte ancienne restent nombreux.
C’est en 1922 que l’archéologue anglais Howard Carter découvre son tombeau dans la Vallée des rois.  5.000 trésors cachés depuis des millénaires sont révélés au monde entier. Lors de l’exposition de La Villette, les visiteurs peuvent admirer 150 de ces pièces. Des vidéos, des musiques, des images agrandies… accompagnent les pièces. Tout est fait pour que petits et grands en prennent pleins les yeux une dernière fois.

About author

Journaliste passionnée de littérature et de cinéma.
Related posts
À la uneActualitéInternationalSociété

Un Boeing atterrit en urgence à Moscou, dure semaine pour l'avionneur

À la uneFranceSociété

La mairie de Paris veut confiner trois semaines la capitale

À la uneActualitéInternationalSociété

C'est la fin du célèbre jouet "Monsieur Patate"

À la uneFrance

Covid-19 : quels sont les 20 départements sous "surveillance renforcée" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux