À la uneActualitéFormule 1Sport

F1 : Le divorce entre Ferrari et Vettel est acté

Coup de tonnerre dans le monde de la Formule 1. Ferrari a annoncé que le contrat de Sebastian Vettel ne sera pas prolongé. Le pilote allemand quittera donc la Scuderia à l’issue de l’année.

Une année pour tout changer

Lorsqu’il débarque chez Ferrari en 2015, en remplaçant Fernando Alonso, Sebastian Vettel avait pour mission d’offrir un titre mondial à la Scuderia, qui n’en avait pas remporté depuis 7 (constructeur) et 8 ans (pilote). 5 saisons se sont écoulées et les 10 titres de champions (pilote et constructeur) sont exclusivement revenus à Mercedes. Il reste donc un an à Sebastian Vettel pour accomplir la fameuse Mission Winnow. L’objectif sera très compliqué car Mercedes risque une nouvelle fois d’être inarrêtable. Mais la saison 2020 risque d’être plus courte et les courses qui sont pour l’instant maintenues ont mieux réussi, l’année dernière, aux Ferrari que celles annulées et/ou reportées. Vettel et la Scuderia se quittent d’un commun accord et malgré, pour l’instant, l’absence de titre, il aura tout de même marqué l’histoire de l’écurie. Le bilan de Vettel (à ce jour) chez Ferrari :

  • 1367 points inscrits
  • 101 Grand Prix disputés
  • 54 podiums
  • 14 victoires
  • 14 records du tour
  • 12 poles positions
  • Meilleur classement : 2e en 2017 et 2018

La Silly Year dans toutes ses œuvres

La saison 2020 de la Formule 1 aurait dû rester dans les annales. Malheureusement le Covid-19 est venu jouer les trouble-fêtes. Cette année aurait dû être impressionnante car elle était censée être la dernière de l’ère hybride, mais en raison de la crise sanitaire, le gros changement prévu initialement en 2021, a été décalé en 2022. De nombreux pilotes verront leur contrat se terminer en 2020, sauf si leur écurie venait à les prolonger. 14 pilotes (sur 20) se trouvent dans ce cas de figure, dont Sebastian Vettel. Le pilote allemand est donc le premier dont le contrat ne sera pas renouvelé. Les spéculations quant à son avenir et son remplaçant vont donc débuter avant le premier Grand Prix, qui devrait se dérouler le 5 juillet prochain à Spielberg, en Autriche, sauf changement.

” La Scuderia Ferrari Mission Winnow et Sebastian Vettel ont décidé de ne pas prolonger leur contrat. “

Quel avenir pour Sebastian Vettel ?

De nombreuses écuries vont très sûrement vouloir enrôler le quadruple champion du monde, mais en aura-t-il envie ? Sebastian Vettel songerait-il à quitter définitivement le monde de la Formule 1 ? Voici ce qu’il a déclaré sur le site de Ferrari :

Ce qui s’est passé durant les derniers mois a amené beaucoup d’entre nous à réfléchir sur quelles étaient nos véritables priorités dans la vie. […] Je vais prendre le temps nécessaire pour réfléchir sur ce qui compte réellement pour mon avenir.

Cette déclaration veut à la fois tout et rien dire. Parle-t-il d’une retraite, d’un nouveau défi ? Nous ne connaitrons pas la réponse tout de suite. Mais si jamais Vettel décidait à quitter définitevement la Formule 1, celle-ci perdrait alors un de ses plus grands champions.

Qui pour le remplacer ?

Beaucoup de candidats espèrent (secrètement ?) ce si précieux baquet, mais un seul d’entre eux aura le privilège de l’occuper. Selon le quotidien l’Équipe, Carlos Sainz Jr., fils du très célèbre pilote de rallye, serait le prétendant numéro 1. Daniel Ricciardo pourrait également occuper cette place. Le pilote australien est sous contrat avec Renault jusqu’en 2020. Cyril Abiteboul voulait pourtant en faire un élément clé de son écurie. Selon France TV Sport, Renault aurait déjà formulé une offre pour Vettel. Reste à savoir si Ricciardo acceptera d’être dans l’ombre du jeune Charles Leclerc. Sa rivalité avec Max Verstappen semblait être l’un des éléments qui l’a poussé à quitter Red Bull, il serait quelque peu surprenant de le voir au volant d’une Ferrari. Mais le prestige de cette écurie ne laisse aucun pilote indifférent, quelque soit le défi qui l’attend. Affaire à suivre !

Leclerc nouveau numéro 1 ?

Le départ du quadruple champion du monde n’a pas laissé de marbre son jeune coéquipier Charles Leclerc. Celui-ci a publié sur ses réseaux sociaux des messages de remerciement envers celui qui aura été son rival, son coéquipier, mais surtout un très bon enseignant. Reste à savoir si Ferrari confiera les clés de son succès au jeune prodige monégasque. Sa première année en rouge fut couronnée de 2 succès et de 7 poles positions, faisant de lui le meilleur poleman en 2019. Si la tendance Sainz se confirme, alors Ferrari fera de Charles Leclerc son pilote numéro 1. En revanche, si Lewis Hamilton venait à débarquer chez les Tifosi, Leclerc resterait pilote numéro 2. Mais la venue du King Lewis semble très peu probable. En tout cas, Charles Leclerc, sous contrat jusqu’en 2024, aura bien naturellement un rôle très important à jouer pour la Scuderia, mais il semblerait que le règne Leclerc chez Ferrari soit arrivé plutôt que prévu !

” Je n’ai jamais autant appris qu’avec toi en coéquipier. Merci pour tout Seb. “

Crédit photo à la une : Andrej Isakovic Agence France-Presse

About author

Journaliste spécialisé dans le culturel, la politique et le sport
Related posts
À la uneFootSport

Kevin Volland, un attaquant polyvalent et efficace

ActualitéHommesSport

Handball : France-Autriche, un contrat parfaitement rempli pour les Bleus

Formule 1Sport

Formule 1 : les 100 Grands Prix les plus marquants du XXIème siècle – places 80-71

À la uneFranceSport

Handball: Sursaut des Bleus qui commencent par une victoire

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux