À la uneActualitéSportTennis

Fed Cup 2015 : Andiamo francese !

L’équipe de France de tennis a réalisé une performance majuscule ce week-end, en éliminant l’Italie (2-3) chez elle à Gênes, pour le compte des quarts de Finale de la Fed Cup 2015. Chez les Italiennes, quadruples gagnantes de la compétition, les filles d’Amélie Mauresmo ont rattrapé une situation extrêmement compromise, signant une renaissance du tennis féminin français qu’on attendait plus.

Dans le jargon journalistique, on appelle ça un marronnier. Chaque année, à l’occasion des grands évènements tennistiques de l’année civile, l’habitude était de déplorer ce tennis féminin français qui n’en finit par de désespérer par ses piètres performances. Les chiffres, apparemment, parleraient d’eux-mêmes : première Française au classement, Alizé Cornet n’est que 19e, laquelle enchaîne les performances irrégulières. Une critique facile, potentiellement justifiée, qui n’amène pas à être optimiste quant à nos représentantes sur les courts du monde entier. Surtout depuis que Marion Bartoli, championne jamais reconnue à son juste titre avant sa victoire à Wimbledon, a raccroché la raquette, voici maintenant un an et demi.

  • LA MEILLEURE PAIRE DU MONDE AU TAPIS

Mais voilà, fait rare, 2015 semble bien lancée pour les Françaises. L’utilisation de “sembler” est pertinente dans le sens où les occasions de se montrer sont encore rares. Deux grandes occasions seulement pour l’instant : l’Open d’Australie et la Fed Cup. Dès Melbourne, même si aucune Tricolore n’a vu la deuxième semaine, certaines performances sont à souligner. La jeune Océane Dodin, invitée par les organisateurs, a sorti la solide Américaine Allison Riske au 1e tour, avant de tomber avec les honneurs contre Pliskova (n° 22) au 2e tour. Kristina Mladenovic a éliminé Sabine Lisicki (n° 28), tandis qu’après deux matches pleins, Caroline Garcia n’est tombée que contre la bombe canadienne Eugénie Bouchard (n° 7).

Caroline Garcia en force après sa victoire contre Kuznetsova

Caroline Garcia en force après sa victoire contre Kuznetsova

D’accord, il y a eu quelques performances, mais elles sont relativement esseulées, dirait-on. Puis il y a eu la Fed Cup, qui a d’abord mis dans de beaux draps une équipe de France encore tâtonnante malgré sa courageuse remontée dans le groupe mondial l’année dernière. Alizé Cornet, Caroline Garcia, Kristina Mladenovic et Pauline Parmentier défient les Italiennes, équipe sûre d’elle en ses terres génoises. La logique parle, et Cornet et Garcia perdent toutes deux leurs premiers simples. 2-0, la France est déjà au bord du gouffre et d’un dangereux barrage qui pourrait déjà les éjecter d’une remontée déjà fantastique en soi. Puis il y au dimanche. Kristina Mladenovic domine d’abord Sara Errani (6-4, 6-3) avec une assurance étonnante, elle qui n’a perdu qu’un seul match en Fed Cup. Un choix pertinent d’Amélie Mauresmo, qui a préféré mettre de côté Alizé Cornet, atteinte par sa lourde défaite de la veille. 2-1, la France est relancée, et Caroline Garcia arrache l’égalité face à Camila Giorgi (4-6, 6-0, 6-2). Voilà une équipe de France déjà annoncée en barrages qui se donne le droit de disputer le double décisif. Rassurantes en simple, Garcia et Mladenovic sont reconduites en double face à la paire Errani-Vinci. Un match à sens unique (6-1, 6-2), ponctué d’une complicité détonante entre les deux filles, vient à amener à la réalité l’impensable : la France, 9e au classement ITF, sort chez elle l’Italie, 2e dans ce même classement. Et puis Errani-Vinci, c’est plus de vingt titres ensemble, quoi.

En perdition il y a encore deux ans, l’équipe de France féminine de tennis se retrouve aujourd’hui, en février 2015, en demi-finales de la Fed Cup. Tout est allé très vite pour Amélie Mauresmo, qui a bel et bien donné un nouveau souffle aux filles françaises. Elles défieront pour une place en finale l’équipe de République tchèque. En 1995, la compétition abandonne son nom francophone de “Coupe de la Fédération” pour être baptisée “Fed Cup”. Vingt ans après, l’abandon du français peut-il se compenser par un retour au premier plan du tennis féminin français ?

Émotion entre Amélie Mauresmo et Caroline Garcia

Émotion entre Amélie Mauresmo et Caroline Garcia

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéFrancePolitique

Appel au boycott des marques françaises dans des pays du Moyen-Orient et du Maghreb

À la uneInternationalSéries Tv

On a vu pour vous... The Comey rule, les coulisses de l'élection de Trump

À la uneActualitéMédias

Mask Singer : bilan de l’émission du samedi 24 octobre

À la uneActualitéFormule 1Sport

F1 : Lewis Hamilton détrône Michael Schumacher

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux