À la uneCultureFrance

Festival La 1ère : les Outre-mer à l’honneur !

Conçu par le pôle Outre-mer de France Télévisions, le Festival La 1ère est un événement unique à vivre à la Friche la Belle de Mai à Marseille du 30 mai au 2 juin. Concerts live, DJ sets, street art, sports urbains, art culinaire, ateliers, projections, performances sont au programme.

Durant quatre jours, la ville de Marseille accueillera le Festival La 1ère du 30 mai au 2 juin. Cette première édition se tiendra à la Friche la Belle de Mai. Initié par le pôle Outre-mer de France Télévisions, ce rendez-vous invite à la convergence entre la pluralité culturelle des Outre-mer, de l’Hexagone et du monde. Faire commun et penser le multiple en est la thématique. Qu’il s’agisse de littérature, de spectacle vivant, d’art plastique, d’art culinaire, de production audiovisuelle ou de musique, cet événement conjuguera innovation, force créative et métissage fécond. Pour débloquer ce projet qui rend hommage à la diversité et richesse culturelle, 880 000 euros ont été investi.

 Un festival qui porte des idées de convergences 

Le Festival La 1ère intervient dans un contexte où il est difficile de trouver sa place en société. Entre guerre des convictions, guerre des identités, guerres de sexes, guerres de civilisation, le lien social se déchire. L’expérience que propose ce festival est de faire dialoguer l’Hexagone et le monde dans l’hospitalité et la fraternité.

La genèse du festival repose sur l’objectif de créer des liens culturels et de mettre en lumière les départements d’Outre-mer. L’historien et politologue camerounais Achille Mbembe dialoguera avec l’écrivain martiniquais Patrick Chamoiseau. Tout deux échangeront dans un riche dialogue où la poésie rencontre la politique, sous l’influence intellectuelle d’Édouard Glissant. Cette rencontre d’exception, sera animée par la journaliste Marijosé Alie, retranscrit en direct sur La1ere.fr, la plateforme numérique Outre-mer de France Télévisions.

Patrick Chamoiseau et Achille Mbembe qui seront en plateau le jeudi 30 mai de 18 heures à 20 heures sur La1ere.fr.

La convergence culturelle est le mot d’ordre. Des artistes venu de tout les départements d’Outre-mer seront présents. Les spectateurs pourront compter sur la présence du chanteur mahorais M’Toro Chamou. Mais aussi de Sisley Loubet, artiste guyanaise, à la direction artistique du projet. Pour mettre en avant tous les domaines des Outre-mer, la musique se mélangera à la littérature, au cinéma ainsi qu’à la cuisine avec des démonstrations et des ateliers. Des artistes, performer et chefs reputés des Outre-Mer rejoindront Marseille durant quatre jours.

Marseille, terre de vitalité culturelle

Si la ville de Marseille est l’heureuse élue pour accueillir ce festival, c’est pour des raisons bien évidentes. Pour les organisateurs, Marseille dégage une vitalité culturelle indéniable. D’un point de vue historique, Marseille est vectrice de rencontres. En 1945, la capitale phocéenne a été libérée par les tirailleurs venu d’Afrique et d’Outre-mer, de là, un mélange de cultures s’y est implanté.

Entre l’Histoire et aujourd’hui, Marseille prouve alors sa légitimité à accueillir un événement à la gloire de la diversité.

La culture à la portée de tous

Pour garantir l’accessibilité au plus grand nombre, ce festival sera en accès libre et majoritairement gratuit. À noter tout de même que pour accéder aux toits terrasses de la friche pour la soirée, il faudra payer la somme de 5 euros. Certains spectacles seront aussi soumis à la tarification responsable. Autrement dit, vous pourrez choisir ce que vous désirez payer.

Les ateliers proposés seront ouverts aux petits mais aussi aux grands. S’ils seront gratuits, ils ne seront cependant accessibles que sur inscription. Pour ne rien manquer de cette édition, l’organisation va partager les moments forts. En collaboration avec France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur, le journal outremer.l’info, diffusé sur France 3 à 11.50 et sur franceinfo, sera au cœur du festival en direct de Marseille avec des invités, des duplex et des reportages pendant toute la durée de l’événement. Par ailleurs, des directs et des plateaux seront réalisés à destination des journaux radio et télé des 9 antennes du Réseau des 1ère en Outre-mer. Reportages, meilleurs moments, interviews, coulisses permettront aux téléspectateurs ultramarins de vivre au plus près la manifestation. 

À lire aussi : Les Ardentes 2024, on vous dit tout sur la programmation !

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

À la uneSéries Tv

La "pépite" du vendredi : qui se souvient de "Les amis de Chico" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux