À la uneJeux Olympiques Paris 2024

Quels sont les temps forts de la “Flamme olympique” à Marseille ?

Après un périple en Grèce et en Méditerranée, la Flamme olympique a fait son arrivée sur le sol français ce mercredi 8 mai, à Marseille. Si l’objet est convoité, c’est l’événement en lui même qui a fait sensation auprès des phocéens.

Marseille s’embrase alors que la Flamme prépare son voyage! Allumée à Olympie le 16 avril, la Flamme olympique a fait son arrivée en France ce mercredi 8 mai. Après une traversée à bord du Belem, elle est arrivée dans la cité phocéenne, Marseille. Si le trois-mâts a été aperçu au large de la ville aux alentours de 8 heures, il est resté dans la rade jusqu’en fin d’après-midi pour une parade militaire. Dès lors, la Flamme va entreprendre un véritable voyage en France métropolitaine et en outre-mer avant son arrivée à Paris pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024.

À lire aussi : Jeux Olympiques 2024 : c’est quoi le Belem, ce bateau qui transporte la Flamme olympique ?

Des festivités avant l’heure

Mardi soir, la fête était déjà au rendez-vous à Marseille. L’engouement autour de la Flamme olympique était déjà à son paroxysme. Depuis le Vieux-Port, un spectacle réalisé par près de 800 drones était visible. Ces derniers représentaient des monuments phares de la ville et des figures clés des Jeux. Les yeux des Marseillais ne pouvaient que briller devant la représentation de la Basilique Notre-Dame de la Garde, celle du logo des Jeux de 2024 ou encore du Belem. Une scène clôturée par un feu d’artifice.

L’arrivé de la Flamme à Marseille

En fin de mâtinée du 08 mai, vers 11h00, le Belem, qui veille sur la Flamme olympique, débute sa parade dans la rade nord de Marseille entouré de 1024 bateaux. Sous le son des cornes de brumes et des sirènes, son arrivée annonce l’approche des Jeux de Paris 2024. Même Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports et des Jeux olympique s’est exprimée.  » C’est un peu le vrai coup d’envoi de nos Jeux Olympiques, ça doit créer un moment d’unité. (…) Il faut qu’on ouvre les Jeux en grand et qu’on les vive pleinement désormais », s’est-elle réjouie devant la parade. Pour assurer sa sécurité, une quarantaine de bateaux des forces de l’ordre étaient également mobilisés.

Les Marseillais plus unis que jamais

Tandis que le Belem poursuit sa parade le long des côtes, les habitants, eux, rejoignent petit à petit le Vieux-Port. Pour les faire patienter en attendant l’amarrage du navire, de nombreuses activités étaient proposées. Au menu, initiation au basket-fauteuil, démonstrations de breaking et encore pleins d’autres. Pour célébrer ce moment unique, même les supporters de l’Olympique Marseille étaient au rendez-vous. En effet, les South Winners, groupe de supporters incontournable, a préparé pour l’occasion un immense tifo à l’entrée du Vieux-Port.

La Flamme olympique arrive sur le sol français

À 19h00, le Belem entre dans le Vieux-Port de Marseille. À cet instant, le premier des 11 000 relayeurs brandit la Flamme olympique. C’est Florent Manaudou, nageur renommé et champion olympique du 50 m nage libre qui répond à cette tâche. Il est le premier à porter la flamme sur le sol français. Pour rendre ce moment spectaculaire, la Patrouille de France avait prévu un petit spectacle. Pendant 10 minutes, les pilotes ont réalisé trois tableaux dans les airs à l’image des Jeux olympiques et de la France. Des feux d’artifices aux couleur de l’hexagone sont également tirés et la Marseillaise résonne par le tenor Naestro.

Trente minutes plus tard, Florent Manaudou descend du trois-mâts, traverse la piste d’athlétisme gonflable et pose pied à terre. « C’est l’honneur d’une vie« , a-t-il déclaré. C’est à ce moment précis que la France découvre « Parade« , composé par Victor Le Masne. Les cris de joie du public résonnent. Emmanuel Macron, le président de la République, était également présent et saluait l’enthousiasme des Français face aux événements prochains.

À lire aussi : Qui est Victor le Masne, le compositeur du thème des JO ?

Florent Manaudou, flamme à la main

Du sport au rap français

Après avoir été dans les mains de Florent Manaudou, la Flamme olympique change de propriétaire en étant portée par l’athlète paralympique Nantenin Keita. Finalement, après de nombreuses hypothèses des spectateurs et téléspectateurs sur internet, le dernier relayeur de la soirée était un symbole de Marseille. C’est Jul, figure du rap français, qui a allumé le chaudron. Sous les feux d’artifice il en a profité pour flatter ses admirateurs en réalisant son signe traditionnel, le « J ».

Désormais conservée par les gardiens du feu, la Flamme olympique va se reposer jusqu’au lendemain matin. Mais la soirée n’est pas finie pour les 230 000 personnes présentes au Vieux-Port. Soprano et Alonzo, deux têtes du rap français, ont offert un concert entièrement gratuit.

Jul allume le chaudron

Un Tour de France à partir de Marseille

Le lendemain, le jeudi 09 mai, la Flamme olympique commençait son périple de 72 jours à Marseille, première des 65 villes étapes concernées. Durant toute la journée, 200 personnes se sont ainsi transmis, de main en main, la torche. C’est Basile Boli, ancien footballeur, qui a ouvert le bal. De nombreux autres personnalités locales ou non ont eu cette même responsabilité. Parmi eux, Redouane Bougheraba, Frédérick Bousquet, Soprano, Jean-Pierre Papin ou encore Louisa Necib, Valentin Rongier ou Tony Parker. Quelques noms parmi les heureux élus du relais marseillais. De 8h20 à 19h20, les porteurs de la flamme se sont succédés à travers toute la ville. Débutant leur parcours à Notre-Dame de la Garde ils ont fini leur course sur l’esplanade Ganay du Stade Vélodrome. Une journée pleine d’animations clôturée par un passage de Soprano sur le toit du stade marseillais et l’allumage du chaudron par Didier Drogba. L’émotion des porteurs de flamme n’avait pas de mots après cette journée.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

D'où vient le slogan "All Eyes on Rafah" ?

À la uneFranceMédias

Inès Reg : pourquoi le tournage d'un unitaire pour TF1 a été suspendu ?

À la uneFoot

Analyse des favoris de l'Euro 2024 : qui sont les équipes à surveiller ?

À la uneÉtudiantInternational

Ils vivent leurs rêves à l'étranger : Lucie Pottier, pâtissière à Dubai

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux