À la uneSéries Tv

Fiction française : Notre bilan de la saison 2021 – 2022

La saison 2020 – 2021 fut chargée et mouvementée, avec beaucoup de surprises. Alors qu’elle touche doucement à sa fin, nous dressons notre bilan de la saison fiction française.

La saison 2021-2022 approche de son terme et nous a encore ravi niveau fiction française avec de très nombreux projets. La saison fut moins impactée que les autres par la pandémie de COVID 19 mais que faut-il en retenir ? Petit état des lieux !

SELECTION ARRETEE A MAI 2022

La déception de la saison : l’arrêt de Plus belle la vie (France 3)

Pionnière des séries quotidiennes en France, Plus belle la vie en a longtemps été la seule représentante. Alors qu’elle trustait les très bonnes audiences durant des années, elle a perdu de la vitesse, distancée par les lancements de DNA, ou encore ITC. Elle a aussi été fortement pénalisée par le confinement et des choix scénaristiques pas toujours pertinents. En revanche, on voulait croire à sa survie tant son existence est importante pour la fiction française. France Télévisions en a décidé autrement. Une page se tourne !

La “déception” de la saison (2) : la perte de vitesse de Demain nous appartient (TF1)

On aime et on soutient les feuilletons quotidiens ici donc on ne se réjouit de voir Demain nous appartient avoir plus de mal depuis le 1000ème épisode, pas aidé il faut le dire par les très bonnes audiences de Nagui sur France 2 (qui enchaîne les tournois de maestros, pourvoyeurs d’audience).
Depuis quelques temps, les intrigues sont musclées, notamment avec l’histoire du serial killer à la rose tigrée et on retrouve la série qu’on aimait. Espérons que cela se ressentent dans les audiences.

La “déception” de la saison (3) : Un si grand soleil, la variable d’ajustement de la programmation de France 2

On ne compte plus le nombre de fois où France 2 a déprogrammé Un si grand soleil « pour cause d’actu ». Dernière en date : la campagne des législatives qui prive les fans de la série durant 3 semaines. Tant est si bien que, pour l’instant, le décalage de calendrier entre « la vraie vie » et la série, n’est pas rattrapé, si ça continue comme ça, le bac sera diffusé en plein mois d’août. On se demande même à quoi cela sert d’avoir autant de chaînes sur le service public (y compris une chaîne info) si tout passe par France 2. Il n’y a rien de tel pour égarer en route du public qu’il est bien difficile de récupérer.

Le pari de la saison : le genre arrive de plus en plus en France

Pour combien de temps, on l’ignore mais on ne peut que se réjouir de voir des séries « différentes » sur nos écrans. Que ce soit sur TF1 avec Visions, sur France 2 avec L’île aux 30 cercueils, sur Canal+ avec Infiniti et OVNI(s) ou sur Warner TV avec Visitors, nous avons été pour le moins gâtés. On attend donc plus d’audace de la part des chaînes dans la saison prochaine – grâce à Vortex ou OuiJa – mais il faut aussi que le public leur tende la main pour ne pas doucher les ardeurs de nos diffuseurs.

A écouter aussi : Visitors (8x 26 minutes – Warner TV)

La réussite de la saison (1) : le retour de la série judiciaire avec Le Code (France 2)

On l’a attendu et on l’a eu. Une vraie série judiciaire comme les américains nous en offrent depuis des décennies. Si il y a encore des petits éléments à améliorer, on ne peut que pleinement se réjouir de ce qui a été mis en place durant cette première saison. Et on a hâte déjà de découvrir la suite !

A écouter aussi : Le code (6×52 minutes)

La réussite de la saison (2) : Germinal, ou quand culture et grand public font bon ménage (France 2)

Si on aurait pu espérer plus dans les audiences, Germinal fut l’un des sacrés paris de cette saison écoulée. Proposer pour un très large public une œuvre littéraire connue mais exigeante, il fallait y parvenir et la réussite fut de tous les instants. On en a eu pour « notre argent » et c’est une grande et belle série française !

A écouter aussi : Germinal (6×52 minutes) et Anaïs Parello (I Art / Ici tout commence)

La réussite de la saison (3) : Doutes ou la parole libérée (Arte)

Petite entorse à notre bilan qui d’ordinaire est réservée aux séries mais on a été bouleversé par cet unitaire peu commun, écrit par Elodie Wallace sur la libération nécessaire de la parole. Muriel Robin y est au sommet de son art pour un résultat déchirant !!

A lire aussi : Doutes : Muriel Robin et Elodie Wallace époustouflantes dans cet unitaire d’Arte

Le réalisateur de la saison : Akim Isker pour Visions (TF1)

Voilà l’un des paris de la saison : la puissance du genre et la sobriété des émotions. Pour réunir ces 2 paramètres, il fallait la réalisation soignée d’Akim Isker pour que l’on y soit pleinement immergé. Et on en redemande des « visions » comme ça de la part de TF1 ou d’autres chaînes.

A lire aussi : On a vu pour vous … Visions, la série avec Louane qui arrive sur TF1

La chaîne de la saison : TF1

Une nouvelle fois, nous souhaitions souligner les choix opérés par la première chaîne de France dans ses fictions. Même s’ils n’ont pas toujours été couronnés de succès, TF1 a su sortir de sa zone de confort, a su se mettre en danger avec des fictions plus sombres, ou même différentes de ce qu’elle proposait par le passé. Le virage enclanché par Marie Guillaumond a été poursuivi par Anne Viau et ses équipes et il convient de le souligner. Même si on a eu le droit une nouvelle fois à des adaptations, on a vu débouler sur l’antenne des choix qui demeurent audacieux à l’image de Fugueuse, Une mère parfaite, Visions, Une si longue nuit. Même dans ses marques, la chaîne a continuer de repousser les limites comme on l’a vu dans le final de la saison de Balthazar ou grâce à la très réussie saison 2 de HPI.

A lire aussi : On a vu pour vous … Une mère parfaite, la mini série événement de TF1 (vl-media.fr)

Le réalisateur de la saison : Thierry Poiraud pour Infiniti (Canal+)

Infiniti fait partie des séries qui nous ont marquées cette saison. Bien entendu grâce à son histoire parfaitement maîtrisée du début à la fin, mais aussi grâce à la toujours superbe réalisation de Thierry Poiraud dont on connaît la précision depuis qu’on a pu le voir à l’œuvre sur Zone Blanche.

A lire aussi : Est-ce qu’il existe vraiment le « cosmodrome de Baïkonour » qu’on voit dans la série Infiniti ?

La révélation de la saison : Romane Jolly (Fugueuse TF1)

On se souvient qu’elle nous avait bouleversé lors de la diffusion de la série Fugueuse sur TF1 en octobre dernier. Avec une émotion à fleur de peau, Romane Jolly nous a donné envie de la revoir immédiatement dans d’autres projets. Et on espère que ça arrive très vite !

A écouter aussi : Fugueuse (6×52 min) | Une mère parfaite (4×52 min) | La loi des séries #510

Avant d’en venir aux tops de cette saison, deux catégories totalement subjectives et assumées comme telles. Vous ne serez sans doute pas d’accord. Mais on veut mettre en avant une comédienne et un comédien que l’on a adoré voir cette saison. On ne dit pas que ce sont les meilleurs. Juste que ce sont les deux mis en lumière pour cette année !

Les comédiennes à l’honneur cette saison : Pauline Parigot pour Sentinelles (OCS) et Ariane Labed pour L’opéra (OCS)

Pour la première fois, nous avons décidé de mettre 2 comédiennes à l’honneur mais pour des raisons similaires. Chacune dans leur genre, Ariane Labed et Pauline Parigot ont incarné des rôles puissants, forts et importants dans la représentation féminine à l’écran. Et, en arrière plan, elles illustrent combien OCS sait mettre à l’antenne des rôles féminins importants (on pourrait y ajouter Jeune et Golri).

Le comédien à l’honneur cette saison : Louis Peres pour Germinal (France 2) et Sentinelles (OCS)

On a vu monter en puissance Louis Peres cette saison au travers de deux rôles importants, d’abord dans Germinal puis dans Sentinelles. Deux rôles importants mais différents qui démontrent une grande élasticité du comédien. A surveiller de près !

(Nouveau) La musique de la saison : Nona et ses filles (Arte)

Si la série en elle-même n’est pas exempte de défauts, il n’en demeure pas moins que la BO composée par Philippe Jakko est de toute beauté, évoquant les grandes et belles bandes sons du cinéma français.

A lire aussi : Nona et ses filles : comment on fabrique un générique de série ?

Les scénaristes de la saison : Bruno Dega et Jeanne Le Guillou pour Visions (TF1)

Encore une fois, on ne dit pas que c’est LE meilleur scénario de la saison, mais c’est un de ceux qui nous a vraiment touché. Car avec Visions, Bruno Dega et Jeanne Guillou ont non seulement repoussé leurs limites, celles qu’ils avaient par le passé largement expérimenté, mais ils ont aussi repoussé les limites de ce qu’on peut proposer sur une grande chaîne commerciale. Ils ont pour ça jouer sur une ligne entre divertissement grand public et intimité nécessaire, des silences trop rares d’ordinaire, sans jamais en faire trop. Un challenge loin d’être aussi simple qu’il n’y parait.

La mention spéciale de la saison : En thérapie saison 2 (Arte)

La saison 2 d’une série est toujours un exercice difficile mais force est de constater qu’En thérapie y parvient au delà des espérances en sachant se réinventer. Et elle démontre que jeter tous les remakes avec l’eau du bain ne sert absolument à rien !

A lire aussi : On a vu pour vous… En thérapie (saison 2), reprise des consultations

Coup de cœur de la saison : Fugueuse (TF1)

C’est un ensemble de choses qui font qu’on a été très sensibles à ce qui était proposé dans cette série : une interprétation toute en puissance et sobriété, une scénario qui ne cache jamais ce qu’il a dire et une réalisation intelligente qui ne cache jamais ce qu’elle a à montrer.

Coup de cœur de la saison (2) : Les papillons noirs (Arte)

On reconnaît tricher un peu mais on a découvert cette série à Séries Mania et Les papillons noirs sont une surprise de tous les instants. Sans doute l’une des séries importantes de la saison prochaine !

A lire aussi : On a vu pour vous … les 2 premiers épisodes de Les papillons noirs (Arte)

Coup de cœur (3) : Missions saison 3 (OCS)

Le cap franchi avec cette saison est impressionnant. Vrai mélange entre Dark et Lost, la saison 3 de Missions côtoie les meilleures séries américaines du genre au point que l’on regrette qu’elle ne s’arrête …

A lire aussi : On a vu pour vous … l’incroyable final de Missions (OCS)

(Nouveau) LA PERSONNALITE DE LA SAISON : Jonathan Cohen pour Le Flambeau (Canal+)

Ce n’est pas tant qu’il aurait réussi à surpasser La Flamme qui fut notre coup de cœur de la saison dernière mais plutôt que de considérer la manière dont il travaille dabs sa globalité. Jonathan Cohen compte des personnalités brillantes en télévision, capable de se réinventer et se remettre en question et se réinventer, quitter à prendre des risques. Il a aussi réussi à faire de son nom « une marque » qui permet d’identifier un univers. Et ils ne sont pas si nombreux que ça en France. Avec Le flambeau, il réinventé son style, signant une série complètement déjantée et qui est déjà en passe de devenir culte !

A écouter aussi : Jonathan Cohen (Le Flambeau) | La loi des séries #586

Jonathan Cohen (Marc)

LA SÉRIE DE LA SAISON : Oussekine (Disney+)

On dit souvent que les Américains sont plus fort que nous pour regarder leur Histoire récente par le prisme de la fiction. Indirectement, il le prouve encore avec la diffusion d’une série importante sur le drame vécu par Malik Oussekine en 1986. Oussekine est une série forte et sobre, digne et puissante qui regarde sans se cacher les yeux ce qui s’est passé dans le pays des droits de l’homme. Une œuvre majeure écrite par Antoine Chevrollier, Julien Lilti, Cédric Ido, Faïza Guène et Lina Soualem !

15 séries françaises que l’on attend pour la saison 2022-2023

  • Vortex (France 2)
  • Les combattantes (TF1)
  • Les papillons noirs (Arte)
  • Le monde de demain (Arte)
  • Chair Tendre (France TV Slash)
  • OuiJa (France 2)
  • Django (Canal+)
  • Prométhée (TF1)
  • L’opéra saison 2 (OCS)
  • Cœurs noirs (France Télévisions)
  • Syndrome E (TF1)
  • I3P (TF1)
  • Les invisibles saison 2 (France 2)
  • Walkyrie (TF1)
  • Paris Police 1905 (Canal+)
About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Mercato, la comédie policière de TF1

ActualitéSéries Tv

On a revu pour vous ... le premier épisode d'Arnold et Willy (1978)

À la uneCultureFrance

Entrée au Panthéon : qui était Missak Manouchian ?

À la uneFranceMédias

Après la polémique, Anny Duperey n'est plus marraine de SOS Village d'enfants

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux