À la uneActualitéInternationalSport

FIFA : Blatter et Platini suspendus pour 8 ans

Blatter et Platini suspendus 8 ans

Joseph Blatter et Michel Platini ont été suspendus ce lundi de toute activité liée au football par la commission d’éthique de la FIFA, pour une durée de huit ans. Les deux hommes ont été reconnus coupables de “conflit d’intérêt” et “gestion déloyale”.

Le verdict est tombé peu avant 10h00. Michel Platini et Joseph Blatter ont été reconnus coupables de “conflit d’intérêt” et “gestion déloyale” par la commission d’éthique de la FIFA.

En cause : un versement de 1,8 million d’euros en 2011 au Français par la FIFA, sur ordre du dirigeant suisse, pour une mission de conseiller effectuée entre 1999 en 2001, sans contrat écrit.

Les deux hommes ont également “abusé” de leur position, selon le terme exact de la justice interne de l’instance. L’accusation de corruption n’a en revanche pas été avéré.

En plus de leur suspension, de lourdes amendes leur sont imputées : 80 000 francs suisses (74 000 euros) pour l’ancien meneur de jeu des bleus et 50 000 francs suisses (46 295 euros) pour l’ancien président de l’instance.

Les recours possibles

Les deux accusés peuvent faire appel de leur jugement devant la FIFA, puis devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Mais le calendrier des recours empêchera sûrement Michel Platini de se présenter à la présidence de l’instance mondiale, le 26 février.

Juste après son audition vendredi à Zürich, Sepp Blatter s’était montré optimiste quant à son jugement. Dimanche, il avait laissé entendre que les charges retenues contre lui pourraient être levées.

Son optimisme tranchait avec la résignation de l’ancien président de l’UEFA, qui ne s’était pas rendu en Suisse devant la commission d’éthique de l’instance, estimant que son sort était déjà scellé.

Probable fin pour Blatter

Cette suspension de huit ans signifie sans doute pour Sepp Blatter son élimination de la scène footballistique. Triste fin pour celui qui fut au service de la très lucrative FIFA durant 40 ans, dont 17 au poste de président de l’instance.

L’homme de 79 ans, visé par des enquêtes de la justice suisse et américaine, pourrait également être rattrapé par une autre affaire de corruption : l’affaire ISL.

Durant sa suspension provisoire de 90 jours, le dirigeant suisse avait vu son vice-président Issa Hayatou assurer l’intérim à son poste. En raison du verdict de ce lundi, cet intérim devrait durer jusqu’aux prochaines élections à la tête de la FIFA.

*Photo en Une : impact24.info

 

Related posts
À la uneBrèvesMusiqueSéries Tv

Le monde de demain : Arte va lancer une série sur les débuts de NTM

À la uneTurf

Arc Trials : ultimes préparatoires pour le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... La part du soupçon, avec Kad Merad (TF1)

À la uneTout Pour Réussir

Grégoire Potton : « Le foot et la politique sont de vraies addictions ! »

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux