À la uneActualitéFormule 1

Formule 1 : le crash enflammé du français Romain Grosjean

La monoplace du pilote de F1 français Romain Grosjean s’est fendu en deux et enflammé lors de la course du dimanche 29 novembre à Bahreïn.

Moment cauchemardesque pour le Grand Prix automobile de Bahreïn 2020 ce dimanche 29 novembre. Durant cette journée de course, un pilote automobile de F1 français a frôlé la mort lors d’un crash qui a fendu en deux et embrasé sa monoplace. Ce qui devait être une course normale s’est transformée en une journée d’horreur pour ce pilote français du nom de Romain Grosjean.

Du rêve au cauchemar en 28 secondes

Quelques secondes ont en effet suffi pour détruire une monoplace de Formule 1 ainsi que provoquer une peur inouïe à Roman Grosjean et au monde de la course automobile. Le pilote français de l’écurie américaine Haas s’est vu frôler la mort lors d’un crash spectaculaire.

Ce dimanche 29 novembre a marqué le début du Grand Prix automobile de Bahreïn 2020. Un commencement houleux pour Roman Grosjean qui a alors eu cet accident impressionnant dès le premier tour. Le pilote français d’origine suisse a percuté le pilote automobile russe Daniil Kvyat avant de taper la rail de face à pleine vitesse : un choc mesuré à 53 g. La Haas de Grosjean s’est fendue en deux puis elle s’est enflammée en direct sous les yeux ahuris des téléspectateurs mais également des autres concurrents et des commentateurs.

Tous ces témoins ont fait face à des images ahurissantes du crash : Roman Grosjean qui tente de s’extraire tant bien que mal de ce qui reste de sa monoplace au milieu d’impressionnantes flammes. Des images qui resteront gravées dans la mémoire de la Formule 1. Des clichés et vidéos qui tournent en boucle sur toutes les chaînes encore et encore, ce qui n’a pas été apprécié du pilote australien Daniel Ricciardo. En colère contre la gestion de l’accident, il déclare être “dégouté de la F1 d’avoir montré ça comme ils l’ont fait et passé en boucle les images de l’incendie, de la voiture coupée en deux puis, comme si ça ne suffisait pas, sa caméra embarquée”. Pour lui, il s’agissait de “jouer avec les émotions de tout le monde (…) comme si on était à Hollywood”.

“Ça va… enfin plus ou moins” : le miraculé de l’accident

Face à l’ampleur du crash, le français Romain Grosjean peut être vu comme un miraculé. Plus de peur que de mal pour lui alors que cela aurait pu tourner au pire. Après l’accident, son équipe a tenté de rassurer tout le monde en soulignant qu’il souffrait de “brûlures mineures aux mains et aux chevilles mais va bien”. Un véritable soulagement alors qu’“on avait jamais vu autant de feu sur un impact comme ça (…). Il est sorti seul, c’est incroyable” comme l‘a confié Alan van der Merwe, le conducteur du Medical Car qui fut l’un des premiers à porter secours au pilote en difficulté.

De son côté, Romain Grosjean a voulu à son tour rassurer sa communauté via son compte Instagram. “Ce message pour vous dire que ça va… enfin plus ou moins ! Merci pour tous vos messages. Je n’étais pas favorable au Halo il y a quelques années mais je ne serais pas là pour vous parler aujourd’hui sans cela. Je remercie tout le staff médical du circuit de Sakhir et de l’hôpital” a-t-il assuré dans une vidéo.

Le Halo a-t-il sauvé le pilote ?

Sur une automobile de Formule 1, le Halo est un dispositif de sécurité qui permet de protéger la tête du pilote conduisant une monoplace dont l’habitable est ouvert. Ce système de sécurité est mis en place depuis 2015 et, selon les Romain Grosjean et son équipe, c’est ce qui l’aurait sauvé.

Mal aimé des pilotes automobiles de F1, le Halo a pourtant été un véritable protecteur pour le français lors de son crash. La monoplace de F1 ayant toujours été une automobile ouverte, le Halo qui fermait même partiellement l’habitacle s’est vu devenir l’ennemi n°1 des traditions.

Après divers accidents physiques et même mortels, le président de la FIA, Jean Todt rend obligatoire le dispositif obligatoire en 2018 au grand dam des pilotes dont Lewis Hamilton qui avait même menacé de ne pas courir avec.

L’endiguement d’un accident pareil fera désormais peut-être réfléchir les pilotes automobiles de Formule 1 quant à leur sécurité.

En attendant le rétablissement de Romain Grosjean, l’écurie Haas a décidé de le remplacer par le pilote brésilien Pietro Fittipaldi. Ce dernier fera parti de la course de dimanche prochain — le Grand Prix de Sakhir — bien qu’il reste une chance que le pilote français reprenne sa place pour le dernier Grand Prix, celui d’Abou Dabi qui aura lieu le 13 décembre 2020.

Crédit capture : Canal+

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFaits Divers

Nantes : le CHU condamné après le suicide d’une adolescente

À la uneActualitéInternational

Robert Downey Jr. en deuil après la mort de son assistant

À la uneActualité

Musée Grévin : une statue à l’effigie de Joe Biden fait son entrée

À la uneCulture

5 éléments pour comprendre … le mythe de Médusa

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux