À la uneActualitéFranceSport

Formule 1 : le retour de Renault pour la saison prochaine

Renault statut écurie historique

Le constructeur français Renault a annoncé au Figaro son retour sur les grilles de Formule 1 la saison prochaine avec le rachat de Lotus F1.

Plusieurs fois annoncé, plusieurs fois retardé, désormais officiel. Le constructeur automobile français Renault fera bien son retour en Formule 1 pour la saison prochaine. Le patron du groupe Renault – Nissan Carlos Ghosn l’a confirmé dans un entretien accordée au Figaro.

Renault va revenir en Formule 1 avec une écurie propre. Notre écurie sera engagée dès la saison 2016. C’est une décision longuement réfléchie, qui a nécessité plusieurs mois de réflexions, discussions et négociations avec les partenaires et parties prenantes du monde de la Formule 1. (…) Il nous fallait choisir : soit revenir en tant qu’écurie, soit sortir définitivement, révèle Carlos Ghosn. Renault sera donc la seule marque généraliste présente en Formule 1 avec sa propre écurie.”

Carlos Ghosn

Carlos Ghosn, patron du groupe Renault – Nissan (photo : algérie1.com).

Le patron de l’enseigne au losange a également fixé les ambitions : “Je pense que, compte tenu de l’envie de nos équipes, cela va prendre trois ans pour être compétitif.

Renault bénéficiera du statut avantageux “d’écurie historique”

Carlos Ghosn était en discussion avec les grands décideurs de la Formule 1 depuis le dernier Grand Prix d’Abu Dhabi. Vu la situation financière catastrophique de Lotus, le patron de Renault était en position de force pour enrober l’écurie.

Le constructeur français bénéficiait aussi de certaines garanties, comme l’assurance de bénéficier du statut avantageux “d’écurie historique” au même titre que Mercedes, MacLaren, Williams, Ferrari ou Red Bull.

Renault F1 statut "écurie historique"

Renault bénéficiera du statut d'”écurie historique” la saison prochaine (photo : autonewsinfo.com).

Ce statut lui garantissait des bonus financiers et des revenus issus des droits commerciaux gérés par la FOM (Formula One Management). La stabilité des règlements techniques concernant les moteurs a aussi fait l’objet de longs débats.

Quelques jours avant la liquidation financière définitive de Lotus, Renault pourra finaliser l’acquisition des usines Enstone, là où sont fabriqués les châssis, et solder son passif.

Les questions sportives pour la prochaine saison

Concernant le volet sportif, il y a la question de l’intégration du moteur français (déjà intégré chez Red Bull et Torro Rosso cette saison), que Renault devra améliorer pour lutter avec Mercedes.

“Nous n’avons pas atteint tous nos buts, mais j’espère que cette saison sera bientôt vue comme une anomalie statistique”, avait réagi Cyril Abiteboul (directeur général de Renault Sport F1) faisant le constat d’une saison ratée.

Côté pilote, le Vénézuélien Pastor Maldonado devrait rempiler pour une troisième saison. Le jeune rookie Jolyon Palmer, prometteur pilote vainqueur des GP2 Series en 2014 (l’antichambre de la Formule 1), l’accompagnera.

Jolyon Pamer Renault

Jolyon Palmer, le rookie britannique qui pilotera pour Renault la saison prochaine (photo : bbc.co.uk).

Le Britannique succèdera à Romain Grosjean qui a gonflé les rangs de la nouvelle équipe américaine soutenue par Ferrari Haas F1 Team.

*Photo en Une : débats-sports.com

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéSport

Moto GP : Franco Morbidelli sur la Yamaha officielle dès ce weekend

À la uneSéries Tv

Emmanuelle Bercot, Agnès Jaoui ou Arnaud Desplechin rejoignent la saison 2 d'En thérapie

À la uneActualitéFrance

L'Australie rompt un contrat de 56 milliards d'euros avec la France

À la uneActualitéFranceMédias

Vivendi annonce une OPA pour absorber Lagardère

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux