Lola Bessis que l’on a pu voir sur OCS dans la série FranceKbek, rejoint Natalie Dorner (The Tudors, Game of Thrones) dans la mini série adaptée du film Pique-nique à Hanging Rock.

Nouvelle adaptation d’un film en série. C’est le film Picnic at Hanging Rock (1975) de Peter Weir qui va être adapté en mini série. Lola Bessis, que l’on a vu chez nous dans la saison 2 de FranceKbek, rejoint au casting Natalie Dormer (The Tudors, Game of Thrones ou Hunger Games).
L’adaptation en série sera signée par Larysa Kondracki (Legion) et Michael Rymer (Hannibal).

A lire aussi : notre avis sur le pilote de Legion

C’est quoi Pique-nique à Hanging Rock ? En 1900, en Australie. Les élèves d’une école privée pour jeunes filles partent en pique-nique au pied d’un immense rocher ayant été un lieu de culte aborigène. Alors que le soleil est à son zénith et que les filles s’abandonnent à la torpeur de l’après-midi, quatre d’entre elles s’aventurent dans un étroit défilé rocailleux, comme appelées irrésistiblement par le rocher. Hormis une ingénue qui s’enfuit, prise de panique, les trois autres pénètrent dans une cavité et disparaissent, en même temps qu’une de leurs enseignantes. Des recherches et des battues sont organisées pour les retrouver. Une seule des trois sera retrouvée vivante mais amnésique.

Nous avons contacté Lola Bessis, actuellement à Melbourne sur le tournage de la mini série de 6×60 minutes afin qu’elle nous en dise plus.

Comment vous êtes vous retrouvée sur ce projet ?

Lola Bessis : Le tournage a débuté il y a 2 semaines à Melbourne. J’ai été contactée pendant les vacances de Noël, j’ai passé un casting à distance, puis j’ai eu un callback et j’ai fait un skype avec Larysa Kondracki, une des trois réalisateurs. Après ça a été le parcours du combattant car les syndicats d’acteurs ici sont très stricts et protègent les acteurs locaux, du coup ils ne voulaient pas qu’une actrice française vienne « prendre » un rôle à des australiens (même si je joue un personnage de française). La production a dû faire des pieds et des mains. Du coup j’ai refusé d’autres opportunités en France sans avoir la garantie que je pourrais partir. Finalement j’ai eu confirmation que j’avais le rôle seulement deux semaines avant le tournage. J’ai fait mes valises et je suis partie à l’aventure pour trois mois à Melbourne. Je ne le regrette pas ! Même si le rythme est très rapide (on tourne quand même 6X1heure en moins de 3 mois), l’équipe est hyper pro et le cast est incroyable. C’est un plaisir de travailler avec Natalie Dormer, elle est hyper précise. Il y a aussi Yael Stone (Orange is the new black) et de jeunes acteurs australiens incroyables. »

Que pouvez-vous nous dire sur votre personnage dans la série ?

Lola Bessis : L’intrigue se déroule en 1900 et les costumes et décors sont incroyables. Je porte un corset tous les jours et je me dis que même s’il y a encore des progrès à faire en matière d’émancipation des femmes, on a quand même de la chance de ne pas vivre à cette époque. D’ailleurs, la série parle beaucoup d’émancipation féminine et de liberté. Il y a beaucoup de rôles féminins très forts.
Mon personnage est une jeune professeure douce et appliquée mais au fil des épisodes elle gagne en puissance, s’affirme et s’affranchit des règles morales et sociales.
Le film, bien qu’il soit un reboot du film de Peter Weir, est surtout fidèle au roman de Joan Lindsay qui est bien plus riche et chargé de mysticisme. Larysa Kondracki (qui réalise les trois premiers épisodes que nous tournons en ce moment) y apporte une vision bien mois romantique que celle de Peter Weir, plus dark et plus érotique aussi, un peu à la David Lynch.