À la uneActualitéInternational

Fusillade à Forest : Que s’est-il passé hier en Belgique ?

Vers 15 heures ce mardi, une fusillade a éclaté à Forest, en Belgique. Des policiers belges ont été pris à partie à la suite d’une perquisition en lien avec les attentats du 13 novembre 2015. Quatre policiers ont été blessés alors que trois suspects ont été neutralisés, dont un tué.

La chasse à l’homme a duré toute la nuit. Ce mardi, en début d’après-midi, une perquisition menée par des policiers belges a dégénéré à Forest, en Belgique. Cette opération est en lien avec le volet belge de l’enquête sur les attentats de Paris et de Saint-Denis le 13 novembre 2015. Comme l’a confirmé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, en déplacement en Côte d’Ivoire, l’équipe était « composée de policiers belges et de policiers français »,  ces derniers étant sur place comme observateurs.

Cette perquisition visait à vérifier le domicile d’un potentiel suspect, mais cela ne s’est pas passé comme prévu. « Une ou plusieurs personnes ont immédiatement ouvert le feu sur les policiers dès l’ouverture de la porte par les forces de l’ordre » d’après les premières déclarations du Parquet.

Une fusillade a éclaté à Forest, en Belgique à la suite d'une perquisition qui a mal tournée.

Une fusillade a éclaté à Forest, en Belgique à la suite d’une perquisition qui a mal tourné.

Les policiers ont répondu à ces tirs et une fusillade a alors éclaté. Au total, quatre policiers furent légèrement blessés, dont une policière française. Selon le ministre de l’Intérieur belge, Jan Jambon, deux étaient encore hospitalisés cette nuit, « davantage pour l’état de choc dans lequel ils sont actuellement, plutôt qu’en raison de véritables blessures » et sont donc hors de danger.

Evacuation d'un policier blessé lors de la fusillade à Forest (Belgique). Crédits: Reuters

Évacuation d’un policier blessé lors de la fusillade à Forest (Belgique). Crédits: Reuters

A lire aussi : Attentats de Paris : 2 nouveaux suspects inculpés en Belgique

Un suspect tué, arme à la main

Dans un premier temps, les suspects ont réussi à prendre la fuite. La police belge a demandé aux journalistes et aux habitants de ne pas divulguer d’informations pouvant compromettre l’opération en cours. Le #Forestlockdown a été utilisé par les internautes pour publier des photos insolites de forêts ou d’animaux.

A l’heure actuelle, on ignore encore le nombre total de personnes impliquées dans cette fusillade.  Un premier individu armé a été tué par un tireur d’élite. Cet homme, de nationalité algérienne, était en situation irrégulière sur le territoire belge.  De nouvelles perquisitions ont eu lieu pendant la nuit, dans cette commune de 50 000 habitants, située au sud de Bruxelles. Ce matin, certains médias belges annonçaient l’arrestation de deux nouveaux suspects. Ces individus seraient les frères El Bakraoui, bien connus des policiers et fichés au grand banditisme. Leur implication dans les faits est encore examinée par les enquêteurs.

Le Premier ministre Charles Michel s’est déjà exprimé et a annoncé que les “opérations de police vont se poursuivre dans les heures et les jours qui viennent”.  “La menace reste présente (…) mais mon message, c’est que chacun reste calme “. Charles Michel a convoqué un conseil national de sécurité à 14 heures.

A lire aussi: Fusillade près de Bruxelles


Crédits photo à la une: Reuters.

Related posts
À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

À la uneSéries Tv

QUELLES SONT LES SÉRIES NETFLIX LES PLUS VUES ?

À la uneRugbySport

France-Pays de Galles : l’arbitre remis en question

À la uneNumériquePop & Geek

La liste des jeux du service Stadia de Google est dévoilée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux