À la uneActualitéBuzzSéries Tv

Game of Thrones : fuite des premiers épisodes de la saison 5

Les quatre premiers épisode de la saison 5 de Game of Thrones se sont retrouvés sur la toile quelques heures seulement avant leur diffusion officielle sur la chaîne américaine HBO ce dimanche. Explications de ce phénomène qui a déçu (ou ravi) les millions de fans de la série à travers le monde.

Alors que le premier épisode de la série Game of Thrones était censé être diffusé ce dimanche 12 avril à 21 heures (heure américaine) sur la chaîne HBO, les quatre premiers épisodes ont été propulsés sur les réseaux peer-to-peer. Cela a suscité des millions de téléchargements sur des sites tels que ThePirateBay ou encore KickAssTorrent, mais aussi la colère des fans, exposés au spoil. HBO avait pourtant tenté de se prévenir des “pirates”, en diffusant simultanément l’épisode intitulé The Wars To Come simultanément dans 170 pays via les partenaires de la chaîne.

La faute des critiques de presse ?

Selon le site TorrentFreak, qui est spécialisé dans les partages de fichiers sur Internet, les véritables coupables se trouveraient du côté des critiques. En effet, à l’instar des domaines de la musique ou du cinéma, les journalistes spécialisés dans les séries reçoivent les fichiers en avance afin de pouvoir rédiger leurs critiques. Ces fichiers sont néanmoins “watermarkés”, c’est-à-dire marqués par un tatouage numérique qui leur permet d’identifier la source en cas de fuite. Toutefois, la facilité avec laquelle la watermark peut être contournée est bien connue des spécialistes, et permet aujourd’hui d’en faire la principale hypothèse de cette fuite.

Hypothèse par ailleurs corroborée par HBO qui s’est hâtée de commenter le drame : “Malheureusement, il semblerait que la fuite des quatre épisodes de la saison à venir de Game of Thrones provienne d’un groupe sélectionné pour les recevoir”, a précisé la chaîne, tout en ajoutant rechercher “activement” la source de cette “brèche”.

Ce n’est pourtant pas la première fois que l’histoire des séries connaît une fuite de ce genre. En 2007, les quatre premiers épisodes de la sixième saison de la série 24 heures s’étaient également retrouvés sur les réseaux P2P avant leur diffusion officielle par la chaîne Fox.

Une fuite d’une ampleur gigantesque

Cet attrait des “pirates” pour cette série est pourtant loin d’être nouveau, puisque la série a été nommée en 2014 la série la plus piratée de l’année, et cela pour la troisième fois consécutive. Mais cette fuite est particulièrement marquante. Toujours selon le site TorrentFreak, les épisodes qui ont leaké ont en effet battu des records d’audience. “Les épisodes qui ont fuité (…) ont été téléchargés plus de 100 000 fois en seulement trois heures”, pour un total estimé à plus d’un million de téléchargements en moins de 18 heures. D’après un classement créé par le même site, la plupart des téléchargements se serait effectué du Royaume-Uni, des Etats-Unis, d’Inde, du Canada et de…France. A l’heure actuelle, le premier épisode aurait déjà été téléchargé un million de fois, soit autant que les trois épisodes suivants réunis.

Classement des téléchargements des quatre premiers épisodes de la saison 5 par pays © TorrentFreak

Classement des téléchargements des quatre premiers épisodes de la saison 5 par pays
© TorrentFreak

Les fichiers concernés sont pourtant loin d’avoir une qualité exceptionnelle : la vidéo est encodée en 480p, en plus de son watermark flouté. De quoi limiter le nombre de téléchargements illégaux, car c’est bien connu, les puristes ne regardent Game of Thrones qu’en Haute Définition.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneEconomie

Crypto pour les nuls : #1 Qu'est-ce qu'une cryptomonnaie?

À la uneActualitéEnvironnement

Pollution : Une nappe d’hydrocarbures de 35 kilomètres au large de la Corse

À la uneActualitéInternational

Prix Pulitzer : Une récompense spéciale pour la jeune femme qui a filmé le meurtre de Georges Floyd

À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux