À la uneActualitéFranceSantéSociété

Générations Futures publie une carte des victimes des pesticides

“Faites entendre votre voix ! Envoyez-nous votre témoignage”. Voilà le slogan du site Générations-futures, une association écologiste, pour leur carte de France des victimes de pesticides. La carte est sortie ce jeudi mais elle recueille des témoignages depuis plusieurs années.

L’association Générations-futures mène depuis plusieurs années des actions écologistes contre les pesticides. Ce jeudi, ils ont publié sur leur site internet une carte des victimes des pesticides. Plusieurs centaines de témoignages poignants qui racontent la vie d’habitants exposés aux pesticides au quotidien. Riverains, collectifs locaux, professionnels et signalements de victimes, tout est indiqué en détail sur cette carte de France.

L’étude n’est cependant pas représentative de la présence de pesticides mais plutôt du ressenti des habitants. Elle constitue une recherche sociologique qui repose sur les témoignages de la population.

“Beaucoup de victimes se sentaient seules. Nous voulions montrer une réalité humaine “

Avion pulvérisant des pesticides © CC / Flickr / Crop Duster

Avion pulvérisant des pesticides © CC / Flickr / Crop Duster

A l’occasion de la sortie de cette carte, l’association Générations-futures a accepté de nous répondre. “Cela fait une dizaine d’années que l’on travaille sur le sujet des victimes des pesticides. Il y a d’abord eu une “collecte” des victimes puis nous avons sollicité de nouveau ces personnes pour connaître l’évolution de leurs situations. C’est à partir de ces témoignages mis à jour et actualisés que nous avons décidé de lancer la carte. Beaucoup de victimes pensent être des cas uniques, notre objectif est de leur faire comprendre qu’ils ne sont pas seuls. Nous voulons rendre concrets les visages derrière les témoignages, les faire exister sur une carte. Il faut sortir de l’idée que ce ne sont que des chiffres, il y a bien une réalité humaine, une souffrance.”

Leur objectif depuis toujours est de donner la parole aux victimes de ce fléau écologique : de nombreuses études ont été faites sur les cheveux des personnes touchées et sur la nourriture qu’ils consomment. Chaque année, du 20 au 30 mars, l’association organise aussi la “semaine sans pesticides“. L’événement a pour objectif de montrer les alternatives possibles à ces agents potentiellement dangereux. De nombreuses actions sont encore à prévoir pour l’association qui compte agrandir sa carte à toute l’Europe et faire remonter ses revendications aux oreilles du gouvernement. Une bataille qui ne fait que commencer.

Retrouvez tous les témoignages vidéos ici

Vidéo de présentation de l’association :

 

Related posts
À la uneBrèvesCinémaSéries Tv

Disney+ arrive en France plus tôt que prévu

À la uneActualitéArt / ExpoCulture

Culture : Au Studio 13/16, une certaine idée de la culture

À la uneCinéma

Ghibli à la conquête de Netflix

À la unePolitique

Le début de la fin de la réforme du bac

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux