À la uneActualitésociété

Nantes : il s’évade pendant son procès

Alerte échappement. Mercredi 20 avril au soir, un détenu comparaissait pour vol à main armée au tribunal de grande instance de Nantes et a profité de l’inattention des policiers pour prendre la fuite. L’homme est toujours recherché, la sûreté départementale s’est chargée de l’enquête.

La vigilance policière à son paroxysme

Un saut de biche et le voilà libéré ! À peine le juge avait-il fini d’énoncer la peine requise que le jeune malandrin de 20 ans avait furtivement bondi du box et quitté la salle au pas de course. Pas question pour lui de rester trois ans au trou comme la sentence du tribunal le laissait entendre. Il faut du courage et du souffle pour s’adonner à une fugue intempestive comme celle-ci ! L’échappé a heureusement pu compter sur la faible réaction des forces policières. Il faut croire qu’ils gardent mieux la paix que les détenus. Le délinquant s’est ensuite retrouvé dans la salle “Des pas perdus” du palais. Pas tant que ça, puisqu’il s’est directement dirigé vers une issue de secours, laquelle n’a pas résisté à son coup d’épaule et lui a ouvert les portes de la liberté.

“Un acte de désespoir”

Maître Natacha Galau, contemplatrice impuissante de la scène, considère la course épique de son client comme un acte de désespoir. Déjà condamné jusqu’en mai pour des affaires antérieures, le procès d’hier anéantissait définitivement ses chances de quitter l’enceinte les poignets libres, ce que le récidiviste n’a visiblement pas supporté. Citée par Ouest-France, son avocate s’est exprimée ce matin : “Il est très jeune, la vingtaine… La perspective de plusieurs années de prison a dû déclencher ce coup de sang…“. Une ascension sanguine pour le moins téméraire qu’aucun détenteur d’autorité ni portail n’a su endiguer, et qui pose question sur la compétence des forces de l’ordre.

Aussi improbable que cela puisse paraitre, il est le second en un an à s’échapper au cours d’une audience. En juillet dernier, un détenu du centre de détention de Salon-de-Provence, signalé comme “radicalisé”, s’était évadé du Tribunal de grande instance de Grasse (Alpes-Maritimes).

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneActualitéBrèvesInternational

    Alexeï Navalny annonce mettre un terme à sa grève de la faim

    À la uneCultureFaits Divers

    5 éléments pour comprendre … le mystère autour de Jack l’Eventreur

    À la uneInternational

    Manhattan : prison à vie pour l’auteur de l’attentat manqué du métro

    À la uneFranceMédiasPolitique

    Marlène Schiappa : "Cyril Hanouna devrait co-présenter le débat de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle"

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux