À la uneNon classéSport

Grand Prix de Chine : Esteban Ocon poursuit !

Ocon F1 Chine

Encore une fois mis en difficulté en qualification, à cause de la sortie de piste de Giovinazzi, le jeune espoir Français, Esteban Ocon, est de nouveau rentré dans les points en Chine. Malgré des conditions très difficiles, le Normand a su s’adapter et rendre une copie quasiment parfaite en course. Il a remonté sept positions. Pour la victoire, c’est Lewis Hamilton (Mercedes) qui s’est imposé, en effectuant le grand chelem. (Pôle position, Victoire, meilleur tour en course et leader pendant chacun des tours).

 

La course :

À la suite d’averses tout au long de la matinée en Chine, la piste était très humide. Ce qu’ont découvert les pilotes en partant pour leur tour de reconnaissance qui en ont profité pour essayer chacun des pneumatiques proposés par Pirelli pour des conditions de pluie. Afin de favoriser leur envol sur la grille de départ, mouillée, tous ont choisi les intermédiaires. Tous, sauf Carlos Sainz (Toro Rosso), qui a tenté les pneumatiques lisses.

Le premier tour de course s’est déroulé sans accroc, Sainz n’était pas arrivé au bout de la ligne droite qu’il était déjà bon dernier, et en grande difficulté. Perez (Force India) accrochait Stroll (Williams) alors que ce dernier avait réalisé une bonne qualification (10ème). Le Mexicain sauvé par les nouvelles réglementations n’a pas écopé de pénalité. Verstappen auteur d’un très bon envol, depuis la 16ème position, avait quant à lui déjà remonté 9 places et pointait 7ème.

Après que la plupart des pilotes étaient déjà repassé aux pneumatiques lisses, Giovinazzi pulvérisait une nouvelle fois sa Sauber dans le mur, au même endroit. Sans doute était-il surpris à la réaccélération par une partie très humide. Le Safety-Car faisait son entrée et enclenchait de nouveau le jeu des arrêts aux stands. Sainz, revenu dans la course sans avoir eu besoin de s’arrêter pour chausser de nouveaux pneus, était 6ème.

Après ces événements, la course s’est déroulée sans incident, si ce n’est les abandons des deux McLaren, et de Kvyat (Toro Rosso). Vettel a repris au terme de magnifiques manoeuvres sa deuxième place à Verstappen, passé deuxième en début de course. Esteban Ocon stabilisait lui sa place dans les points, oscillant entre la 9 et 10ème place.

 

Le résultat :

Malgré une belle bataille avec son coéquipier, c’est bien Verstappen qui complète le podium. Raikkonen termine 5ème devant Bottas 6ème. Après avoir rattrapé son erreur de début de Grand Prix, Sainz est 7ème. Magnussen, 8ème, marque les premiers points de Haas GP cette saison, ainsi que les premiers points de l’équipe marqués par un autre pilote que Romain Grosjean. Les deux Force India complètent le top 10, Perez devançant Ocon.

Ce qu’il faut retenir :

Tout d’abord, en étant chauvin, le nouveau point d’Esteban Ocon. Auteur d’une très belle remontée, le pilote Français a encore su répondre aux attentes de son écurie en finissant dans le top 10. Frustré des qualifications, il a su s’en sortir en course. Quand bien même sa stratégie aurait pu être optimisée au début du Grand Prix.

Il faut aussi parler de l’excellente course d’Hamilton. Le pilote Britannique n’aura pas lâché une seule fois la première place de la course. Il réalise là son troisième grand chelem de sa carrière.

La remontée exceptionnelle de Max Verstappen est à retenir. Parti de la 16ème position sur la grille de départ, le Hollandais s’est hissé sur le podium.

Giovinazzi qui avait réalisé des débuts prometteurs en Australie, deux semaines plus tôt, à déçu. Le remplaçant de Wehrlein a tapé deux fois le mur. La première fois en Q1, accident qui avait pénalisé les deux français, les empêchant d’améliorer leur marque. La seconde au bout de quatre tours de course, alors qu’il avait eu l’avertissement de son coéquipier sorti large devant lui, quelques secondes avant.

La Sauber de Giovinazzi après son second crash du week-end.


La Sauber de Giovinazzi après son second crash du week-end.

À noter enfin, l’égalité parfaite de point en haut du classement du championnat entre Hamilton et Vettel. Événement qui n’avait plus eu lieu depuis 2012. Prometteur de suspens pour ce championnat du monde 2017.

 

About author

Valentin, 19 ans, passionné de littérature française. Mais aussi de sport (Formule 1, Foot, Hockey, Tennis...). Étudiant à la Sorbonne en Lettres et Journalisme (L1 LEMA)
Related posts
À la uneActualitéCinémaCulture

Mon Chien Stupide : Coup de cœur pour la crise de la cinquantaine

À la uneActualitéCultureFestivalFranceMusiquePolitique

5 raisons pour lesquelles on a kiffé la Fête de l’Humanité

À la uneActualitéBons PlansSoiréesSortiesSport

Noc’turne by VL : Nos conseils pour gagner vos paris

À la uneActualitéCultureFaits DiversInsoliteInternationalPop & GeekSociété

Zone 51 : le jour-j pour libérer les aliens ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux