À la uneInternational

Grèce: la maltraitance animale passible de 10 ans de prison

Chien victime de maltraitance animale

En Grèce, le Parlement a voté à l’unanimité une loi condamnant la maltraitance animale qui est désormais passible de 10 ans de prison

Le Parlement grec a voté à l’unanimité la transformation de la maltraitance animale de simple délit en crime. Maltraiter un animal en Grèce sera “passible d’une peine allant jusqu’à 10 ans de prison“. La peine d’emprisonnement minimale sera désormais d’un an. De plus, les personnes maltraitant les animaux devront payer “une amende allant de 5.000 à 15.000 euros“.

Par maltraitance, la loi entend “les empoisonnements, le fait de pendre, de brûler, de mutiler des animaux”. Le ministre grec de l’Agriculture, Makis Voridis, a expliqué que “la société ne peut plus admettre de tels actes”. Il aussi salué “le message fort” que le Parlement envoie à la société.

Ce renforcement de la loi intervient après deux affaires qui ont choqué. En effet, début octobre un homme de 55 ans a pendu et émasculé un chien à Heraklion en Crète. Des photos avaient été diffusées sur les réseaux sociaux et dans les médias grecs. L’homme a été condamné à payer une amende de 30 000 €. Quelques jours plus tard, c’est un professeur qui a donné des coups de couteau et frappé un chien avec une barre de fer. Le professeur vivant dans la banlieue de Pirée, près d’Athènes, a été arrêté. Son procès doit s’ouvrir vendredi.

Par ailleurs, en France la peine maximale pour maltraitance animale est de deux ans de prison ferme et 30.000 euros d’amende.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Bobby Lashley, le futur champion WWE?

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociétésociétéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

À la uneFrance

Un homme de 88 ans flashé à 191 km/h au lieu de 110

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux