À la uneActualitéFootSport

France – Allemagne : Ce qu’il faut savoir sur la Mannschaft

Demain à 21h00 au Stade Vélodrome de Marseille, la NationalMannschaft affrontera la France et on risque bien d’assister à la finale de l’Euro 2016 avant l’heure – sans vouloir sous-estimer Gallois et Portugais.

Après avoir traité du dispositif probable de l’équipe de France dans cet article, nous allons voir comment s’organisera la Mannschaft et on peut dire que les changements seront nombreux dans ce match décisif.

La défense : Un gros chantier

Voici un gros problème pour Joachim Löw, la défense. Cela peut paraître paradoxal au vu de la belle prestation défensive jusqu’à présent offerte par les allemands avec un seul but encaissé (et sur penalty face à l’Italie), mais la suspension de Mats Hummels vient tout chambouler alors que l’Allemagne avait enfin trouvé son équilibre en défense. Mais la problématique n’est pas inconnue car Löw se retrouve dans la même configuration qu’en début de tournoi contre l’Ukraine avec le retour de blessure d’Hummels qui avait conduit le technicien allemand à adopter une défense Howedes – Mustafi – Boateng – Hector.

Le sauveur de l'Allemagne lors de la séance de tirs aux buts face a l'Italie

Le sauveur de l’Allemagne lors de la séance de tirs aux buts face a l’Italie

Mais depuis l’Ukraine, beaucoup de choses ont changé en défense ; tout d’abord, Mustafi n’a pas donné entière satisfaction malgré le fait qu’il ait marqué le premier but de la compétition sur une belle têt. Mais son apport défensif a été jugé trop limité. La grosse nouveauté a été la présence en tant qu’arrière droit de Joshua Kimmich (le couteau suisse allemand) qui a fait de belles performances notamment contre la Slovaquie et l’Italie, où il a un peu moins brillé.

Il est donc probable qu’on se retrouve avec une défense : Kimmich – Howedes – Boateng – Hector sachant que les deux derniers sont indéboulonnables.

Le milieu : L’incertitude Schweinsteiger et le mystère Müller

Le milieu de terrain aussi sera un casse-tête pour le sélectionneur car là aussi, il voit ses forces diminuées avec la blessure de Sami Khedira qui s’était imposé dans l’entrejeu allemand aux côtés du madrilène Toni Kroos. Pour pallier à cette absence, Löw peut compter sur plusieurs solutions.

L’une d’entre elles aurait pu être Schweinsteiger, mais il est incertain alors la première et la solution la plus probable se nomme Julian Weigl. Le milieu du BVB Dortmund il y a un an à peine jouait à Munich (au 1860) peut jouer une demi-finale d’Euro, son talent a éclaboussé la Bundesliga et la Ligue Europa avec ses facultés de relances, de récupération mais surtout sa qualité à ne jamais perdre le ballon.

Julian Weigl : Un joueur d'avenir !

Julian Weigl : Un joueur d’avenir !

La seconde solution se nomme Emre Can. Le milieu de Liverpool peut aussi jouer en tant que latéral, il a participé à la belle saison des Reds qui les a menés en finale de l’Europa Ligue, mais Löw semble privilégier la solution Weigl, l’ancien du Bayern et du Bayer reste toutefois une solution probable dans la composition du sélectionneur.

La troisième solution, la moins probable, serait de mettre Kimmich à son poste de base, mais cela créerait le désordre en défense avec la venue de Mustafi et le décalage d’Howedes sur le côté sachant que les ailiers français sont rapides. Cette solution ne sera surement pas utilisée en raison des désordres que cela occasionnerait. On se dirige alors vers un milieu composé du duo : Kroos – Weigl (Schweinsteiger si remis)

L’attaque : La clé de voute

91 frappes pour eux, dont 31 cadrées pour seulement 7 buts, c’est la statistique qui montre à quel point l’attaque allemande peut être dangereuse mais pas tueuse. Le réalisme allemand va devoir revenir à la charge car dans le cas contraire, la compétition s’arrêterait à Marseille sans l’occasion de refouler la pelouse du Stade de France.

Dans ce secteur aussi, l’Allemagne compte une absence, celle de l’homme en forme : Mario Gomez. L’Allemagne, qui était en manque d’un vrai attaquant de pointe avec le départ de Klose semblait avoir retrouvé ce buteur avec la venue providentielle de Super Mario mais sa blessure lors du match contre l’Italie semble avoir eu raison de son Euro.

Alors Joachim Löw va devoir revenir à son ancienne formule, celle du faux 9 alors qui mettre, les options ne manquent pas en attaque, entre Götze, Muller, Podolski, Schurrle et Draxler. Ces cinq joueurs peuvent jouer en pointe mais leurs rendement n’est pas à la même hauteur que sur les côté. L’option consistant à mettre Schurrle titulaire serait probable mais Löw semble vouloir l’utiliser en joker comme Deschamps utilise Coman dans ce registre alors qui il reste ?

Draxler semble être favori sur l’aile gauche donc ce sera soit Muller, Podolski ou Götze qui jouera en pointe. Götze ayant déçu en pointe, il sera sûrement sur le banc bien que pendant les qualifications, l’Allemagne avait Götze en pointe. Müller lui, a de fortes chances de jouer sur le côté droit avec Ozil au centre. Donc il reste la solution la moins probable, celle de voir jouer Podolski en pointe de ce trident offensif composé de Draxler – Ozil – Muller.

Le buteur de Galatasaray a marqué cette saison 13 fois et fait 8 passes décisives en 30 matchs de Süper Lig Turque, ce qui n’est pas mauvais donc le voir titulaire ne serait pas une idée aussi folle que ça, sachant que des quatre autres options, c’est le joueur qui joue le mieux en pointe.

Le nouveau 9 de la Mannschaft ?

Le nouveau 9 de la Mannschaft ?

Alors certes cette équipe d’Allemagne sera amoindrie mais la sous-estimer serait une grave erreur, on peut compter sur Deschamps pour capter l’attention et la concentration de ses joueurs là-dessus. Toutes les réponses seront apportées demain sur la pelouse du Vélodrome.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSportTennis

Résumé de la 2ème journée de Roland-Garros 2020

À la uneActualitéInternationalPolitique

Le match Pence/Harris : De l'importance du vice-président

À la uneActualitéFranceSport

Cyclisme : Julian Alaphilippe, de l'armée jusqu’au trône mondial

À la uneBrèvesMédias

Opéré du cœur, Michel Drucker repousse sa rentrée sur France 2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux