À la uneSéries Tv

Une saison française : Le bureau des légendes saison 2

On poursuit notre rétrospectives des séries françaises marquantes de la saison avec Le bureau des légendes saison 2, énorme réussite passionnante et addictive.

En saison 1, Le Bureau des Légendes s’était imposée par son réalisme et par son aspect extrêmement documenté, favorisé par les connaissances en la matière d’Eric Rochant dont les films Les Patriotes et Möbius nous plongeaient déjà dans ce milieu trouble du renseignement et de l’espionnage. Mais la série avait soulevé des réserves arguant notamment d’un rythme lent qui en avait laissé certains sur le carreau.  C’est fort de ces enseignements que s’est présentée Le bureau des légendes saison 2.

Reprenant six mois après la fin de la saison 1 et poursuivant la trame narrative entamée l’an dernier (l’industrialisation de la production de la série permettant son retour à l’antenne chaque année), ces dix nouveaux épisodes, libérés de l’exposition initiale des enjeux et des personnages, ne sonnent pas comme un changement majeur, mais comme des petites touches apportées par ci par là à un tableau en train de se peindre. Du coup, la série s’éloigne un peu plus cette année des bureaux et des salles de réunion pour permettre aux agents de jouer leur destin sur le terrain dans divers pays du monde offrant par là même un dépaysement bienvenue qui n’a fort heureusement rien de gratuit et qui ne tombe jamais dans le dépliant touristique que ce changement aurait pu induire. Tous les déplacements et tous les pays présentés le sont pour faire avancer un récit qui dès le début passionne et rend addict et la série n’y perd pas de son réalisme ce que l’on aurait pu craindre en se soumettant aux diktats de la rapidité et de la multiplicité des lieux de tournage. Elle s’offre au contraire des respirations bienvenues qui contribuent à ce que les différentes trames s’entrecroisent avec encore plus de fluidité.

LE BUREAU DES LEGENDES SAISON 2 RADIO VL UNE SAISON FRANCAISE 1

En déplaçant l’action sur le terrain sans pourtant renier son ambition initiale, Le Bureau des Légendes trouve sa bonne carburation et nous emporte à la fois dans le sillage de Malotru (Mathieu Kassovitz toujours très juste), de Marina Loiseau (Sara Giraudeau excellente) et de Raymond Sisteron (Jonathan Zaccaï parfait) sans pour autant que ne soient sacrifier les personnages du Bureau, avec en tête le toujours impeccable Jean-Piere Darroussin qui livre un duel savoureux à Malotru. Chaque personnage d’ailleurs passe un cap décisif dans cette nouvelle saison, et des caractères qu’on aurait pu penser monolithiques prennent de l’épaisseur et de la consistance que ce soit Gilles Cohen ou Florence Loiret-Caille. Les nouveaux venus dans cette saison apportent également beaucoup que ce soit par leurs interprétations jamais manichéennes et toujours subtiles, d’Alice Belaïdi à Pauline Etienne en passant par Moe Bar-El. Le Bureau des Légendes, et ce n’est pas la moindre de ses qualités, continue de choyer ses rôles féminins autant que masculins parvenant ainsi à dresser une typographie de caractères d’une justesse bluffante. On déplorera juste le recul pris par le personnage joué par Léa Drucker, même s’il se justifie par le développement des intrigues qui ne s’en trouvent nullement affectées.

LE BUREAU DES LEGENDES SAISON 2 RADIO VL UNE SAISON FRANCAISE 2

Cette saison 2 a vraiment grimpé d’un cran qualitativement et cela est particulièrement notable avec la sous-intrigue autour du personnage de Sisteron qui n’aura de cesse de faire croître la tension dramatique pour l’emmener jusqu’à son paroxysme. Au-delà de cet élément purement narratif, les autres notions abordées comme le statut d’agent double ainsi que la mise en danger constante de ses personnages emblématiques qui ne sont pas ménagés pour autant, permettent à la série de développer de manière impressionnante la caractérisation de ses héros. La réalisation se diversifie également en faisant appel outre à Eric Rochant à un pool comprenant notamment Élie Wajeman, Laïla Marrakchi, ou Antoine Chevrollier. L’équipe de scénaristes dirigée par Rochant (Camille de Castelnau, Cécile Ducrocq, Hippolyte Girardot, Raphael Chevènement et Antonin Martin) ont dynamisé l’ensemble et en se rapprochant de manière criante de l’information la plus récente, la série prouve que l’on est tout aussi capable en France qu’Outre atlantique de rebondir sur l’actualité sans la travestir. Moins avare en émotion et en sensations fortes, cette seconde saison du Bureau des Légendes permet à la série d’acquérir un statut prestigieux de série française peut-être la plus réussie du moment. Ce ne sera pas une mince affaire de faire mieux en saison 3 dont la mise en production a d’ores et déjà été annoncée par Canal +.

Crédit: Canal+

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
La Loi des SériesSéries Tv

Marc Lavoine et Sofia Essaïdi - Kepler(s) (Salto) | La loi des séries #429

À la uneActualitéCinéma

Urgent - Disparition de Sean Connery à 90 ans

À la uneActualitéBrèvesInternational

Hollywood : l’étoile de Donald Trump à nouveau vandalisée

À la uneInternationalPolitique

Joe Biden, jeu, set et match

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux