À la uneActualitéInternational

Hareth al-Nadhari, tué par un drone américain

Hareth al-Nadhari a été tué au sud du Yémen, le 31 janvier, par un drone américain. C’est Al-Qaïda dans la péninsule arabique qui l’a annoncé dans un communiqué mis en ligne aujourd’hui.

Al-Qaïda a identifié 4 morts pourtant carbonisés dont Al-Nadhari qui a été présenté comme l’instigateur de l’attentat de Charlie hebdo de janvier 2015 à Paris. Trois jours après ces attentats, il avait menacé, dans une vidéo, l’Etat français de nouvelles attaques. Hareth Al-Nadhari était un idéologue, une véritable autorité concernant la charia, la loi islamique dans la péninsule arabique.

Cependant ce n’est pas Al-Nadhari qui avait revendiqué, au nom de l’organisation terroriste, l’attentat du 7 janvier 2015 mais Nasser Ben Ali al-Anassi, un autre chef d’AQPA.

Décès causé par un drone américain.

Al-Qaïda a posté le communiqué suivant: “le Yémen a fait le sacrifice d’un groupe de bons musulmans dans une attaque de drone américano-croisé contre leur voiture à As-Saïd dans la province de Chabwa”.

D’après les sources tribales yéménites, quatre membres d’AQPA ont péri à la suite d’une deuxième attaque de drones américains cette semaine.
En effet, les Etats-Unis ont renforcé le nombre d’attaques de drone et cette cible éliminée illustre la détermination dont fait preuve la Maison Blanche pour lutter contre le réseau djihadiste.

Le Yémen sombre dans le chaos.

Yéménites apprenant de la démission du président du Yemén le 22 janvier 2015

Yéménites apprenant de la démission du président du Yemén le 22 janvier 2015

Toutefois, ces forces intégristes ont installé un chaos politique au nord-est du Yémen depuis septembre de 2014 et à Sanaa même, la capitale fin janvier. Effectivement, depuis le 22 janvier, les yéménites n’ont plus d’exécutif après la démission du président Abd Rabbo Mansour Hadi et du premier ministre Khaled Bahah. Malgré les attaques menées par les Etats-Unis, il est évident que cette situation politique complique la tâche des services de renseignement et des forces spéciales américaines déployées au sud de la péninsule arabique.

Enfin, si la lutte contre le djihadisme est la priorité n°1 des Etats-Unis, c’est la France qui est l’ennemi n°1 d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique comme l’a rappelé l’un des chefs de l’organisation fin janvier.

Related posts
À la uneActualitéCultureFestivalFranceMusiquePolitique

5 raisons pour lesquelles on a kiffé la Fête de l’Humanité

À la uneActualitéBons PlansSoiréesSortiesSport

Noc’turne by VL : Nos conseils pour gagner vos paris

À la uneActualitéCultureFaits DiversInsoliteInternationalPop & GeekSociété

Zone 51 : le jour-j pour libérer les aliens ?

À la uneActualitéRugbySport

Et si on renouvelait les règles du rugby ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux