À la uneCultureNon classé

Héros narrateur moderne de Granville

Formé en 2011, le groupe Granville était à l’affiche du Printemps de Bourges 2013 qui a débuté hier soir, par la scène Made in France. Originaire de Normandie, les quatre gamins se sont confiés à RadioVL quelques heures avant la scène. 

granville-les-voiles

Le génie M se produisant au même moment dans la grande salle du W à quelques centaines de mètres de là, les craintes quant à l’affluence à la soirée Made in France de ce Printemps 2013 étaient légitimes. Et pourtant, les vrais fans de musique ont toujours une soif secrète de découverte. Les festivals sont là aussi, et surtout à Bourges, pour ça. Des noms entendus au fond d’une émission, soufflés par un confrère, mais jugeons pas nous même. Au delà des albums et EP, seule la scène livre sa vérité. Au coeur de cette soirée Made in France, Granville a pointé le bout de son nez en ouverture du 22 Est, quelques instants après Baden Baden dans la salle voisine. Bouffée d’air frais véritable dans un univers entrechoquant les inspirations des 60’s et la pop garage californienne.

 

Granville est avant tout le fruit d’une rencontre musicale, et comme si cet assemblage était écrit. Fin 2010, Sofiane et Arthur tombent sous le charme de la voix de la douce Mélissa dans un bar de Caen au beau milieu d’un duo folk embrumé. Elle est jeune, insouciante et prend le pari dès l’année suivante de lancer l’aventure Granville en compagnie des deux garçons, et de Nathan issu du premier groupe de Sofiane, Chocolate Donuts. Les quatre membres sont avant tout de grands nostalgiques d’une époque qu’ils n’ont d’ailleurs jamais connu. Paradoxale, mais c’est le socle de la naissance du groupe. Des origines musicales des années Gainsbourg aux inspirations cinématographiques dictées par Coppola ou encore Michel Gondry, Granville a émergé.

IMG_0155

Lauréat du tremplin Ampli Ouest France en 2011, et invité de la scène SFR Jeune Talent en 2012 à Rock en Seine, le groupe normand a fait son chemin, bien porté par la confiance de son label et à un entourage protecteur et confiant dans leur talent. Et en 2012 est apparu leur premier album, “Les Voiles“. Un air de Californie venue de Normandie, une bouffée d’air frais et un sentiment fort de nostalgie nous traverse. Les plateaux télés, les émissions radios s’enchainent, et les scènes aussi. Le mois de tournée avec Lilly Wood and the Prick, également à l’affiche du Printemps 2013, et maintenant Bourges. Le festival d’émergence, celui des découvertes, souvent un tremplin pour l’accès aux festivals de l’été, à l’image de The Popopops l’an passé.

La fraicheur des Caennais se ressent également sur la scène. Dans les yeux de Mélissa et dans son comportement, on sait que c’est sa maison. Cette scène, la lumière, le public et se rapport “différent chaque soir“. “C’est une chance de faire parti des découvertes du Printemps de Bourges, on sait qu’ici on est face à un public de connaisseur. On ne se prend pas la tête, on profite. Chaque soir c’est comme une nouvelle première fois“. La scène est leur maison, et on l’a vu tout en restant dans la sobriété, ni trop, ni pas assez. Bercé par la douceur de Nancy Sinatra, le public du Printemps s’est laissé charmer par la jeunesse et l’insouciance de Granville. Ces gamins, on s’y attache vite ! Cette insouciance retrouvée dans leur titre Jersey est leur plus grande force.

IMG_0154

Un rêve de B.O. de film, mais “le deuxième album est l’objectif prioritaire” pour le meneur Sofiane. “On veut rester dans le même style, notre style. On écrit beaucoup, le matin en se levant, en fumant une clope, dans le bus“. L’inspiration est là, et les paroles s’en ressentent. Mais Granville sait où il veut aller ensemble, et ne veut pas déroger de sa ligne. “On ne veut pas pour le moment faire appel à de la musique électronique. On en écoute pas mal, mais ce n’est pas ce que l’on souhaite par rapport à ce que l’on aime faire. On pense peut être à un apport de cordes“. Ce style rétro moderne, et cette touche de yéyé, Granville souhaite la préserver et la polir. On en redemande déjà.

http://www.youtube.com/watch?v=7aXFgnM0KGM

Related posts
À la uneActualitéCinémaCulture

Mon Chien Stupide : Coup de cœur pour la crise de la cinquantaine

À la uneActualitéCultureFestivalFranceMusiquePolitique

5 raisons pour lesquelles on a kiffé la Fête de l’Humanité

À la uneActualitéBons PlansSoiréesSortiesSport

Noc’turne by VL : Nos conseils pour gagner vos paris

À la uneActualitéCultureFaits DiversInsoliteInternationalPop & GeekSociété

Zone 51 : le jour-j pour libérer les aliens ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux