À la uneActualitéInternational

Hillary Clinton affirme qu’elle serait présidente s’il n’y avait pas eu l’affaire des mails

Hillary Clinton convaincue qu'elle serait présidente sans l'affaire des mails

Très peu en vue depuis sa défaite à l’élection présidentielle, Hillary Clinton s’est exprimé pour la première fois sur son échec. Selon elle, l’affaire des mails et les piratages russes ont joué un rôle déterminant.

 

La pilule a visiblement du mal à passer. Il y a 6 mois, Hillary Clinton s’inclinait face à Donald Trump dans la course à la Maison Blanche.  Longtemps en tête des sondages, la candidate démocrate s’était finalement écroulée dans les dernières heures. Pour la première fois, elle est revenue hier sur les raisons de cette défaite.

 

Des affaires fatales à la candidate

Depuis l’investiture de Donald Trump le 20 janvier dernier, on avait un peu perdu de vue Hillary Clinton. Comme souvent, une fois l’élection passée, le candidat malheureux disparaît tandis que le vainqueur  ne cesse de faire parler de lui. Avec Trump, la tradition se répète une fois de plus et même plutôt bien. Mardi, le femme de l’ancien président Bill Clinton est apparu à New York, à l’occasion d’un évènement de l’ONG Women for Women International.

Interrogée par une journaliste, la candidate malheureuse est revenue sur les raisons de sa défaite. Selon elle, les principaux responsables seraient le directeur du FBI, Vladimir Poutine et Wikileaks. L’agence américaine avait mis la main sur des mails de Clinton : des messages qui racontaient les coulisses et machinations de la campagne démocrate. Dans un premier temps, elle explique que l’irruption de James Comey (directeur du FBI) dans la campagne a été fatale. Avec cette affaire, le vote aurait basculé et le doute se serait installé dans la tête de ses possibles électeurs. Analysant précisément le déroulé de la campagne, la démocrate rappelle que cette affaire est survenue une dizaine de jours avant l’élection. Elle ne manque pas de souligner que “si l’élection avait eu lieu le 27 octobre, je serais votre présidente (des États-Unis)”.

 

Une nouvelle pique adressée à Trump et à Poutine

Si Hillary Clinton se dit la principale responsable de cette défaite, elle n’en démord pas sur le fait que, selon elle, cette victoire lui était quasiment acquise. La candidate démocrate a en effet toujours été en tête des sondages et des intentions de vote. Elle rappelle aussi qu’elle a obtenu 3 millions de voix de plus que Donald Trump mais que ce dernier l’a “seulement” emporté au suffrage indirect.

Hillary Clinton convaincue qu'elle serait présidente sans l'affaire des mails

Sans le nommer directement, Clinton assure que Poutine a joué un rôle déterminant dans sa défaite.

 

Si beaucoup considèrent que la stratégie politique de la démocrate est à l’origine de sa défaite, Clinton vise aussi une personne en particulier. Cette dernière reste convaincue que la relation entre son adversaire et Vladimir Poutine explique le résultat que l’on connaît. Selon elle, le fait que les deux aient des opinions et des objectifs coordonnés expliquerait l’intervention du président russe dans cette affaire de mails. Quant à Donald Trump, il n’a pas manqué de répondre à cette déclaration. A sa manière, le président américain s’est attaqué à son ancienne rivale sur Twitter.

 

 

A lire aussi >> Londres : 100 personnes déguisées en Statue de la Liberté manifestent contre Trump

Related posts
À la uneFrancePolitique

Nicolas Sarkozy condamné à 3 ans de prison dont 1 an ferme

À la uneCinéma

Un reboot de Superman en préparation

À la uneBrèvesFranceSanté

Couvre-feu : Emmanuel Macron demande aux Français de « tenir encore 4 à 6 semaines »

À la uneSéries Tv

La traque : "Va te faire voir" répond Yves Rénier au fils de Fourniret

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux