ActualitéHigh TechInternational

Huawei : offensive en justice contre la “tyrannie” des Etats-Unis

Logo Huawei

Huawei demande d’annuler l’interdiction d’achat de ses équipements aux Etats-Unis. L’accord signé par Trump est jugé comme “anticonstitutionnel” selon l’entreprise.

Huawei vs USA

L’entreprise de téléphonie a annoncé mercredi 29 mai qu’il avait demandé à un tribunal américain d’annuler l’interdiction “tyrannique’“. En effet, Washington soupçonne l’entreprise d’espionnage pour Pékin. Le groupe avait déjà porté plainte en mars au Texas. Ainsi, Song Liuping, responsable juridique, a déclaré aux journalistes. « Le gouvernement américain n’a fourni aucune preuve montrant que Huawei représente une menace pour la sécurité. Il n’y a ni arme, ni fumée. Uniquement des suppositions » .

Il ajoute également, au siège de l’entreprise à Shenzhen. « Cette façon de faire consistant à utiliser la législation au lieu de juger est un acte tyrannique. Et est explicitement interdite par la Constitution américaine » . Il dénonce alors la volonté « évidente » que l’administration de Trump veut « chasser Huawei du marché américain ».

Ainsi, l’entreprise a déposé sa demande mercredi. Elle est assimilée à un référé voulant la décision d’un juge. Et cela, sans passer par un procès. Song Liuping déclare également. « Le système judiciaire est le dernier recours pour obtenir justice. Huawei a confiance dans l’indépendance et l’intégrité du système judiciaire américain » .

L’administration de Trump soupçonne l’entreprise de téléphonie d’espionner les communications sur les réseaux mobiles dans le monde.

A LIRE AUSSI : High-Tech : Huawei dépasse le géant Apple sur le marché des smartphones

Related posts
À la uneActualitéFrancePolitique

Quand Emmanuel Macron utilise une application pour surveiller ses ministres

À la uneActualitéCultureFranceSorties

Le Moulin Rouge fête ses 130 ans !

À la uneActualitéFranceSorties

Nouvel hotspot : le coffee-shop Saint-Laurent à Paris

À la uneActualitéFranceInsolite

Jeanne Calment est bien décédée à 122 ans.

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux