À la uneActualitéFranceInternationalSociété

Mémorial ACTe : le plus grand mémorial au monde contre l’esclavage

Mémorial ACTe

François Hollande a inauguré ce dimanche 10 mai le plus grand centre consacré à la mémoire de la traite négrière et de l’esclavage dans la ville de Point-à-Pitre en Guadeloupe. Cet espace de commémoration devrait ouvrir ses portes le 7 juillet prochain.

C’est au son des tambours et des conques qu’a été accueilli hier le président de la République à Point-à-Pitre. La journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage est en effet celle qu’il a choisie pour inaugurer le Mémorial ACTe, soit le plus grand site de commémoration de la traite négrière au monde. Trois présidents africains accompagnés de quelques un de leurs ministres étaient également présents à l’événement : le Béninois Thomas Boni Yayi, le Sénégalais Macky Sall, et le Malien Ibrahim Boubacar Keït. Le président d’Haïti était lui aussi présent.

« Lutter encore aujourd’hui pour la dignité humaine »

François Hollande était accompagné de quatre ministres, dont Christine Taubira, qui a rédigé la trame de son discours. Il a ainsi insisté sur l’importance de poursuivre le combat contre le racisme, et de faire de ce lieu non seulement un lieu de recueillement, mais aussi un bastion contre les discriminations.

Un message qu’il a également tenu à faire passer sur le livre d’or du mémorial, également signé par les ministres qui étaient avec lui : “C’est avec émotion que j’ai inauguré le mémorial ACTe. Les œuvres exposées, les faits restitués, les personnages rappelés, et surtout le souvenir des femmes, hommes, enfants victimes de la traite, nous font obligation de ne rien oublier et de lutter encore aujourd’hui pour la dignité humaine”.

La façade extérieure du mémorial ACTe à Point-à-Pitre

La façade extérieure du mémorial ACTe à Point-à-Pitre

Une nouvelle lutte contre l’esclavage

Si la lutte contre le racisme est selon François Hollande toujours d’actualité, il en va de même pour la lutte contre l’esclavage, qui perdure aujourd’hui encore. En effet “la traite des êtres humains demeure”, a-t-il dénoncé, en faisant notamment référence aux “passeurs criminels qui remplissent des bateaux de migrants en Méditerranée”.

L’Etat a néanmoins un grand rôle à jouer, de même que l’Union Européenne, en proie depuis plusieurs semaines à des scandales à répétition liés à de nombreux naufrages de migrants. “La France, avec ses partenaires européens, lutte contre ces trafics odieux”, a-t-il assuré.

Nous n’avons jamais terminé la lutte pour la liberté”, a précisé le chef de l’Etat. “Nous devons libérer le monde d’autres chaînes qui nous entravent : guerres, misère, épidémies“. Il a ensuite ajouté “Au nom de la mémoire, nous devons faire vivre l’espérance pour l’avenir de l’humanité. Merci à ce mémorial de nous rappeler nos devoirs pour la cause du monde.”

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternational

Donald Trump l'annonce, il va lancer son propre réseau social

À la uneCinémaSéries Tv

OCS Signature : après les séries, le label lance les films de genre avec L'invitation

À la uneActualitéPolitique

Les directeurs d'écoles peuvent maintenant connaître le statut vaccinal de leurs élèves

À la uneCinémaMédias

Antoine de Caunes, maître de cérémonie des César 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux