À la uneSport

IndyCar – 500 Miles d’Indianapolis : Comment nos pilotes Français abordent ils cette course prestigieuse ?

Ce dimanche, 33 pilotes disputeront les 500 Miles d’Indianapolis. Un rendez-vous incontournable pour les amoureux du sport automobile, mais surtout pour Romain Grosjean (Andretti) et Simon Pagenaud (Meyer Shank Racing) qui sont en quête d’un résultat brillant sur cette grande épreuve.

200 tours, 804 kilomètres de course, une ligne d’arrivée en brique, une bouteille de lait et un trophée gigantesque et symbolique qui attendent le vainqueur à l’arrivée. C’est les clés d’une course aussi historique et traditionnelle comme les 500 Miles d’Indianapolis qui arrivent ce week-end, sur l’ovale de l’Indianapolis Motor Speedway qui compose quatre lignes droites (deux grandes, deux petites) et quatre virages différents les uns des autres avec une inclinaison à 9 degrés, où les voitures arrivent à une vitesse impressionnante de plus de 370 km/h.

Si c’est la sixième manche du championnat 2023 d’IndyCar en principe, c’est surtout l’un des joyaux du sport automobile depuis 1911, aux côtés du Grand Prix du Monaco et des 24 Heures du Mans, rassemblant plus de 300 000 spectateurs à l’intérieur du circuit chaque année. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle  »The Greatest Spectacle in Racing », le slogan officiel de l’évènement.

Takuma Sato (Chip Ganassi Racing), vainqueur de la course en 2017 et 2020, n’a pas hésité à nous confirmer la magie d’Indy :  »C’est fantastique de revenir ici ! C’est un endroit spécial, je suis sur que vous l’avez entendu partout. Chaque fois que je reviens à Indianapolis, cela me ramène à de grands souvenirs. Vous avez le public, l’énergie et l’impact qu’apportent cet évènement, c’est exceptionnel. Il n’y a rien de tel. »

L’une des plus grandes courses automobiles du monde, sur l’un des plus grands circuits du monde. (Crédit : PENSKE ENTERTAINMENT)

Les Français dans le peloton, en embuscade !

Parmi les 33 pilotes inscrits à la course (dont une femme, Katherine Legge !), on y retrouvera nos deux pilotes Français de la monoplace américaine, Romain Grosjean (Andretti) et Simon Pagenaud (Meyer Shank Racing). Si l’un ne participera qu’à son deuxième Indy 500, l’autre en sera déjà à sa douzième participation, avec une victoire historique en 2019 dans son bagage.

Après avoir loupé le coche pour le top 12 lors de la séance de qualification samedi dernier (Grosjean partira 19e, Pagenaud 22e), ils vont devoir compter sur une stratégie adéquate pour remonter pendant cette course, comme ils nous l’ont confié lors du Media Day de jeudi.

Interview avec Romain Grosjean

Bonjour Romain. Comment abordes tu cette course en partant de la 19ème position ? On imagine que ce sera un peu difficile de remonter.

Bah j’espère pas, sinon ce n’est pas la peine de prendre le départ ! C’est sur que ce ne sera pas facile, maintenant on va essayer de remonter, il y’a des points importants à aller chercher au championnat au bout. Je pense qu’on a une bonne voiture de course, il risque de faire chaud dimanche, ce qui fera que la piste sera très glissante. Donc c’est sur que la piste ne sera pas facile à rouler, on va essayer d’optimiser tout ce qu’on peut dès les premiers pit-stop, remonter gentiment et essayer de se retrouver bien placés sur la fin de course.

Après une sortie de piste en 2022, Romain Grosjean cherche un résultat signifiant aux 500 Miles cette année. Quatrième au général, il espère ainsi continuer de s’accrocher à la course au titre. (Crédit : PENSKE ENTERTAINMENT)

Tu viens de parler du championnat, justement tu es quatrième au général (134 points). Tu nous avais dit en début de saison que l’objectif était de se battre dans le classement avec Andretti, est-ce que tu t’attendais à le faire aussi tôt sur la saison ?

Absolument. Je pense qu’on a un super début de saison et une bonne voiture, je pense qu’on devrait même être encore plus devant mais pour le moment c’est comme ça donc on va continuer de bien travailler, et je pense qu’à Laguna Seca on devrait être dans le mix.

Interview avec Simon Pagenaud

Bonjour Simon! Est-ce que toi et le team avez la même sérénité que l’an dernier en venant à Indianapolis?

Oui parce qu’on a une très bonne voiture, je suis très à l’aise dans le trafic. On gère les pneumatiques beaucoup mieux que la plupart, on a eu très peu de problèmes pendant les essais alors que c’est pas le cas pour beaucoup de voitures dans le plateau. Je pense que pour nous le gros avantage, c’est les longs relais. On a une voiture constante qui manque de vitesse de pointe mais on peut faire la différence avec ça, je sais qu’on sera bons surtout si il fait chaud, donc la confiance est là.

C’est top aussi de pouvoir passer beaucoup de temps avec les mécaniciens, j’ai la chance d’aller les voir tous les matins au garage, de boire un café et de déjeuner avec eux et les voir le soir, et mine de rien ça joue énormément sur l’osmose dans le team et c’est hyper important pour moi en tant que leader de mon équipe. Donc je pense qu’on est sur une bonne dynamique, c’est sur qu’on aurait bien besoin d’un bon résultat afin de donner du baume au cœur à tout le monde pour la suite des évènements, c’est certainement la meilleure opportunité de la saison pour nous ce dimanche.

 »Indianapolis est une course à part qui pour moi est hors championnat. C’est la course de l’année où il n’y a qu’un seul vainqueur et 32 perdants. » – Simon Pagenaud. (Crédit : PENSKE ENTERTAINMENT)

Après ces 500 Miles d’Indianapolis viendront les 24 Heures du Mans pour toi dans deux semaines. On imagine que c’est dans ces moments-là qu’on se dit que c’est incroyable d’être pilote automobile finalement !

C’est clair ! J’ai participé aux 24 Heures de Daytona que j’ai remporté, je vais participer aux 500 Miles ce week-end et ensuite je pars pour les 24 Heures du Mans. Pour moi c’est trois joyaux de la course automobile. Je suis heureux de pouvoir revenir en France et de courir dans mon pays, avec un team qui est très sympa, donc c’est un plaisir de pouvoir revenir au Mans puisque chaque année j’ai essayé mais l’emploi du temps me le permettait pas. J’ai hâte d’y être, hâte de retrouver les habitudes des 24 Heures et ce super circuit.

On imagine qu’il manque plus qu’un Grand Prix de Monaco dans tout ça…

Il ne manquerait plus que ça en fait ! (rires)

Rendez-vous demain soir à partir de 18h20 pour la 107ème édition des 500 Miles d’Indianapolis. Une course qui sera retransmise sur Canal+ Sport.

About author

24 ans, amateur de catch américain, basket-ball, de musique et de course automobile.
Related posts
À la uneMédiasMusique

5 dates clés dans la carrière de Kendji Girac

À la uneMédias

"C'est tout, enfin pour moi" : La Voix ne sera plus "La Voix" dans Secret Story

À la uneSéries Tv

L'art du crime : Catherine Marchal en guest des nouveaux épisodes

À la uneFranceMusique

Blessure par balle : qu'est-il arrivé à Kendji Girac ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux