À la uneActualitéFranceInsolite

Insolite : Le conducteur d’un TGV oublie de s’arrêter en gare…et fait marche arrière

Scène surréaliste. Le conducteur d’un TGV Toulouse-Lyon a oublié de s’arrêter en gare de Nîmes Pont-du-Gard. Il a été contraint de faire marche arrière pour rattraper son erreur.

La gare de Nîmes Pont-du-Gard ne doit pas être assez visible… En effet, le conducteur d’un TGV en direction de Lyon a littéralement oublié de s’arrêter en gare ce mercredi 27 août. Le pilote a du descendre du train, passer de la motrice avant à la motrice arrière, et repartir de l’autre sens afin de rattraper sa bourde. La manoeuvre a pris près de 40 minutes. Une scène “rarissime” selon la direction régionale de la SNCF. “De mémoire, c’est une première dans le secteur” poursuit le groupe ferroviaire français.

A lire également : Insolite : Un homme nu poursuit un sanglier qui lui a volé son sac

Les passagers ont eu un fou rire

Le tweet d’un internaute qui se trouvait dans le TGV a fait le buzz. Theo, un passager du train a raconté avec humour sa mésaventure : “Grâce à la SNCF, je vais vivre ma première fois. Première fois qu’un train dans lequel je suis va devoir faire marche arrière. La raison ? “Madame, Monsieur, la gare de Nîmes a été… loupée par notre conducteur.” s’est-il amusé. La SNCF à répondu à Théo sur Twitter : « Il faut lui prévoir 40 minutes supplémentaires environ. L’arrêt n’a pas été marqué en gare. Comme cela vous a été indiqué, une procédure de sécurité est mise en place pour permettre au TGV de s’y arrêter », lui a répondu la SNCF. « Tout va bien, pas de soucis, a conclu le jeune homme. On est reparti, il y a juste eu un petit fou rire dans le wagon. » a ensuite répondu Théo.

La SCNF a bien géré le problème

Il en garde presque un bon souvenir. Dans un témoignage accordé à France Bleu Gard Lozère, Théo s’amuse encore de cette scène insolite : “Ça a été positif parce que les gens ont commencé à rigoler et à discuter ensemble. Ça a été un moment assez marrant.” Il note même que la SCNF à très bien réagi face à la situation en proposant le remboursement d’une partie du billet et que “franchement, tout a été bien géré” dit Théo. Une bourde qui “rappelle aussi que tout n’est pas automatique et qu’il y a encore des gens qui conduisent des trains et c’est une bonne nouvelle ! “ se réjouit le jeune homme.

Crédit : Flickr

About author

Journaliste spécialisé dans le Sport
Related posts
À la uneCultureFranceLittératureMusique

La guerre est déclarée entre les librairies et la Fnac Darty

À la uneActualitéFranceSanté

Confinement : Ce qui change et ne change pas pour vous

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Marianne, vraie réussite d'horreur à la française

À la uneRégions

Interview – Un des plus jeunes professeur de France "J’ai fais de mon âge une force"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux