ActualitéCultureHigh TechMusique

Interview : Kim Gastaldi nous parle de sa prochaine application, Sound Rent

Interview : Kim Gastaldi nous parle de sa prochaine application, Sound Rent

A l’occasion de la sortie prochaine de son application Sound Rent, Radio VL a pu s’entretenir avec le président de la société. Focus sur une appli qui pourrait bien contribuer à révéler de nouveaux talents de la chanson.

 

 

Merci de nous accorder cette interview. Pour commencer, je vais te demander de te présenter…

Je m’appelle Kim Gastaldi, j’ai 21 ans. Je suis président de la société Sound Rent SAS, fondée en janvier 2017. Ce n’est pas ma première boîte, j’ai beaucoup voyagé, fondé quelques associations. Ça fait maintenant 3 ans que je porte ce projet. À la base je suis musicien et j’ai voulu que les artistes puissent facilement gagner leur vie grâce à une application mobile. L’objectif était aussi de découvrir des talents cachés.

 

Maintenant parlons de l’appli Sound Rent, comment va-t-elle se présenter ?

Sound Rent est donc une application permettant de géo-localiser la prestation des musiciens, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Il y aura une map : ce sera une carte interactive et mise à jour en temps réel. Pour faire simple, cela fonctionnera un peu à l’image de Waze. Par exemple, vous tombez sur un artiste dans une rue : vous prenez l’appli et vous le géolocalisez instantanément. Dès que quelqu’un signalera un artiste, il gagnera aussi des points. Avec, il aura l’opportunité de gagner quelques cadeaux.

 

Quand pourra-t-on profiter de cette appli ?

L’application est attendue pour le 21 juin, donc pour la Fête de la Musique. Avant qu’elle soit prête, on a logiquement effectué quelques tests, il y a eu une bêta.

 

 

C’est donc une idée assez originale qui vient sans doute de ta passion pour la musique, c’est ça ?

Oui je suis vraiment passionné de musique, j’aime beaucoup aller à des concerts, voir des artistes jouer. C’est un tout nouveau concept et c’est l’opportunité de découvrir de nouveaux styles, de nouveaux univers musicaux. D’ailleurs, je trouve que c’est un peu comme Pokémon GO mais là on part à la recherche de vraies personnes, de talents. Vous pouvez mettre en favori le genre de musique que vous aimez et une fois les artistes sélectionnés, vous pourrez les follower, suivre leur actualité

 

En plus de l’appli, des concerts sont-ils prévus ?

Oui on commence à organiser des concerts, des évènements qui vont permettre de mettre en avant des artistes. Cela va durer trois mois et au total on devrait avoir une centaine d’artistes. L’objectif général de ce projet est vraiment de créer une communauté avec trois parties impliquées : les utilisateurs, les musiciens et les organisateurs.

 

En plus de nouveaux talents, l’appli pourra-t-elle néanmoins compter sur des artistes confirmés ?

On est une entreprise encore jeune mais grâce aux réseaux sociaux et à cette appli on espère attirer l’attention. Le but c’est d’avoir de grandes personnalités, de grands musiciens qui soutiennent Sound Rent pour après devenir des mentors, voire des ambassadeurs.

 

Du coup, si tu pouvais avoir un célèbre artiste pour devenir ambassadeur de ton appli, qui choisirais-tu ?

Personnellement j’adore Daft Punk, j’adore les sons, leur univers, etc… D’ailleurs, pour le teaser de l’appli, nous avons utilisé des remix de titres de Daft Punk.

 

Après cette appli, tu travailles déjà sur de nouveaux projets ?

Oui après celle-là, on va sortir une appli basée sur le même principe mais qui concernera cette fois les artistes du monde du spectacle, du one-man show.

 

 

Ci-dessous, un premier teaser de l’application Sound Rent :

Related posts
À la uneActualitéFrance

Effondrement d'un immeuble à Sanary-sur-Mer : une personne décédée

À la uneCinémaCulture

Harry Potter : HBO Max dévoile une partie du casting de "Retour à Poudlard" à travers une bande-annonce

À la uneActualitéFrancePolitique

Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse, une véritable menace pour Macron ?

À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux