À la uneCultureMusique

Interview WL Crew : « A 7 on est plus sûrs de nous »

Interview WL Crew

Six rappeurs et un beatmaker, voilà ce qui compose le WL Crew. Ce groupe de rap jeune de deux ans, apporte un bol d’air frais avec leur nouveau single « Laisse ». Ambiances trap, influences et futurs projets… Rencontrez la nouvelle tendance du rap bordelais.

Racontez-nous l’histoire de WL Crew, comment vous êtes-vous rencontrés ? 

WL Crew : On s’est tous plus ou moins connus quand on était au collège ou au lycée. Ca fait très longtemps que l’on se connait… au moins 10 ans. En fait, on se connaissait tous avant de faire de la musique ensemble. A la base quand ça a commencé on était que deux, et au fur et à mesure, l’envie de faire de la musique et de faire un truc tous ensemble à regrouper tout le monde. Ca s’est fait assez naturellement au fil du temps et le projet que l’on a actuellement en tant que groupe ça fait vraiment depuis 2018 qu’on travaille dessus. 

Votre single « Laisse » a des sonorités trap, est-ce l’ambiance que l’on retrouve dans l’EP ?

WL Crew : L’EP c’est essentiellement des prods dans des ambiances trap, on voulait vraiment avoir une couleur particulière pour le projet et on a essayé de rester cohérent là-dedans. Après ce n’est pas forcément une volonté sur le long terme, on verra sur les prochains projets. Là, ça a été ce que l’on avait envie de faire et on verra par la suite si on continue là-dessus ou si on teste de nouvelles choses. Notre volonté c’est de prendre du plaisir sur le moment et réussir à retranscrire une ambiance dans laquelle on se trouve. On ne se pose pas trop la question de vers quel style on va tendre, juste on fait un truc qui nous fait vibrer à l’instant où on le fait. On essaie d’évoluer avec cela. 

Vous êtes un groupe de 7, ce n’est pas trop difficile de mettre tout le monde d’accord ? 

WL Crew : C’est compliqué mais bon on a signé pour ça on va dire. Ca ne sera jamais aussi beau que si on le fait de cette manière. C’est bien de se prendre la tête pour réussir à trouver ce qui nous correspond. Le fait d’être 5 rappeurs et d’avoir un seul beatmaker, ça fait qu’on peut être sûr de nous quand on a un morceau qui nous plaît à tous. On a tous des influences différentes alors le fait de tomber tous d’accord sur un son, ça fait que l’on est plus sûr du morceau que si l’on était un ou deux. 

D’ailleurs, quelles sont vos influences en terme de musique ? 

Flam’ : Y’en a trop, on a trop d’influences différentes. Il y en a qui ont été bercé au rap comme Jo par exemple qui doit écrire depuis qu’il a 10 ans. Moi j’étais plus dans le rock’n’roll quand j’étais au collège et c’est lui qui m’a fait écouté les premiers morceaux de rap français. C’est lui qui m’a initié au rap. On a tous des influences différentes et c’est ce qui fait l’identité du groupe. 

Des feats de prévus dans votre nouvel EP ? 

WL Crew : On a décidé de ne pas en faire. C’est volontaire car c’est un petit EP, il n’y a pas beaucoup de titres. Aussi, c’est le premier EP où on sera tous dessus, dans tous les morceaux. C’est-à-dire qu’il n’y a aucun morceau à deux ou en solo. On voulait vraiment marquer le coup en disant c’est notre premier EP, c’est notre identité WL. Je pense que dans les prochains il y en aura peut-être mais pour celui-ci ce n’était pas notre volonté première. 

Des projets pour la suite ? 

WL Crew : On est déjà sur la suite. En fait, on retravaille des nouveaux morceaux, on essaie de construire un projet un peu plus ambitieux même beaucoup plus ambitieux que celui-ci, beaucoup plus abouti ! On essaie de profiter du confinement pour travailler là-dessus à fond. On ne veut pas trop spoiler la suite mais ce que l’on peut dire c’est qu’on est en studio et on bosse pour sortir de nouveaux morceaux. 

View this post on Instagram

📸 @pierrotwetzel

A post shared by WL Crew (@wlcrewbdx) on

About author

Rédactrice
Related posts
À la uneSport

Melanie Jesus Dos Santos : la gymnaste au mental d’acier

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Mes premières fois, dramédie adolescente drôle et émouvante

À la uneInsoliteSociété

La question du jour : pourquoi rêve-t-on ?

À la uneCulture

Qu'est ce que le despotisme éclairé ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux