À la uneBrèvesInternational

Iran : un navire de guerre détruit « accidentellement » par un tir de missile

Navire de guerre

Un navire de guerre iranien détruit par un tir de missile, lundi 11 mai, dans le Golf d’Oman. Le bilan de ce drame est de 19 morts et 15 blessés. La raison, elle, est bien plus mystérieuse.

Les rescapés du Konarak cherchant un coupable.

Les essais balistiques iraniens sont définitivement hasardeux. Comme pour le Boeing ukrainien abattu avec un missile « par erreur » en janvier dernier, Téhéran vient de remettre le couvert. En effet, la télévision iranienne relate la destruction « accidentelle » du Konarak, dimanche 10 mai, dans le Golfe d’Oman. Ce navire de guerre iranien, d’une longueur de 47 mètres, était équipé de quatre missiles de croisière installés à bord.

D’après l’agence de presse Tasnim : le Konarak a été « coulé par un tir ami » lors d’exercices dans les eaux de Bandar-e Jask. Toutefois, cet accident intervient dans un contexte de tensions, dans le Golfe Persique, entre l’Iran et les Etats-Unis.

Selon la télévision iranienne, la raison du drame du Konarak est : « après avoir déplacé une cible d’exercice vers sa destination, sans créer suffisamment de distance entre lui et la cible », le navire a été touché par un missile iranien. Une erreur, manifestement humaine… Pour sa part, le site de l’Armée iranienne déplore « 19 martyrs et 15 blessés », sans préciser le nombre de personnes à bord du navire au moment du drame.

À lire aussi :

L’Arabie Saoudite abolie la peine de mort seulement pour les mineurs

Trump : offensé par la polémique, il met en cause les médias

About author

Rédacteur web
Related posts
À la uneBasketSport

Top 16 : 2/2 pour Monaco face à Malaga (90-71)

À la uneActualitéÉtudiantPolitiqueSociété

Affaire Duhamel : Sciences Po dans la tourmente, les étudiants n’en peuvent plus

À la uneBuzzInsolite

Un policier star de téléréalité visé par plusieurs enquêtes

À la uneSéries Tv

Sauvé par le gong renouvelée pour une saison 2 par Peacock

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux