Covid19: Nouveaux cas de Coronavirus en France, le point sur l'évolution de l'épidémie dans le monde .

À la uneActualitésociété

Italie : elle égorge son fils de 8 ans qui la surprend au lit avec son grand-père

Une sicilienne a été condamnée à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre sordide de son fils. Celui-ci l’avait surprise en plein ébat sexuel avec son grand-père.

L’affaire avait traumatisé l’Italie. En 2014, Veronica Panarello égorge son fils de 8 ans avec des câbles électriques avant d’abandonner son corps, inconscient mais encore vivant, dans un ravin.

C’est un chasseur qui découvre le cadavre près du village de Santa Croce.

“Grande cruauté”

Les soupçons se tournent vite vers la mère de l’enfant. Au cour de l’enquête, celle-ci change plusieurs fois de version, mais nie toujours sa responsabilité. Elle assure d’abord que son fils a été enlevé. Une hypothèse vite réfutée par les images de vidéosurveillance. Elle prétend ensuite qu’il a été victime d’un accident alors qu’il jouait avec des câbles électriques.

Finalement, lors du procès, elle accusera le grand-père de son fils. Celui-ci aurait absolument voulu faire taire l’enfant qui les avait surpris en plein ébat sexuel.

Mais c’est bien la culpabilité de la mère qui est reconnue par le Tribunal de Ragusa. Veronica Panarello est décrite comme une femme “manipulatrice” et “égocentrée”. Le juge souligne la grande “cruauté” de cet assassinat.

Verdict : 30 ans de prison.

 

À lire aussi : Rouée de coups parce qu’elle sort avec un catholique

Related posts
À la uneActualitéBeauté-hommeSanté

Covid-19 : Suivez l'évolution du Coronavirus en France et dans le monde.

À la uneActualitéFrance

Abattoir Sobeval, entre magouilles ministérielles et mensonges organisés

À la uneActualitéInternationalSociété

Coronavirus : une molécule pourrait être un remède miracle made in china?

À la uneBrèvesMédias

Morning Night : Michael Youn revient sur M6 le 19 mars

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux